Italie et Etats-Unis se neutralisent

Italie et Etats-Unis se neutralisent

L’Italie s’est rapprochée d’une place en 8e de finale du Mondial-2006 de football après son nul très laborieux (1-1) face aux Etats-Unis au terme d’un match confus, marqué par trois exclusions,  samedi soir pour le compte du groupe E à Kaiserslautern.
Avec quatre points, les triples champions du monde (1934, 1938, 1982) sont en tête du groupe E, mais ils devront assurer leur qualification lors d’un dernier match compliqué face à la République tchèque, battue samedi par le Ghana (2-0).
Les Américains, eux, s’ils ne sont pas encore éliminés, sont toutefois proches de la sortie à moins d’une grosse performance face au Ghana, jeudi, conjuguée à un résultat favorable dans le duel italo-tchèque.
La Squadra Azzurra débutait avec un onze quasiment inchangé par rapport au match gagné contre le Ghana (2-0) lundi, seul Grosso cédant sa place à Zambrotta au poste d’arrière gauche. Côté US, le sélectionneur Bruce Arena sanctionnait Eddie Lewis et DaMarcus Beasley (insuffisants lors de la défaite 3-0 face à la République tchèque) au profit de Carlos Bocanegra et Clint Dempsey.
Ces changements étaient bénéfiques. Car après une occasion initiale de Luca Toni (une tête après un centre de Simone Perrotta dès la 1re minute), ce sont les Américains qui prenaient le jeu à leur compte, portés par leurs fantastiques supporteurs, moins nombreux que leurs homologues italiens mais tout aussi bruyants.
A la 18e mn, un tir de Clint Dempsey frôlait le montant gauche du but de  Gianluigi Buffon.
Mais l’Italie laissait passer ce premier orage pour ouvrir le score à la 22e mn. Sur un coup franc consécutif à une faute d’Eddie Pope, Andrea Pirlo centrait parfaitement aux six mètres où Alberto Gilardino plaçait une tête  plongeante imparable (1-0).
Les Transalpins semblaient lancés. Ils allaient pourtant connaître une fin de première mi-temps très pénible. L’équipe US égalisait quand Cristian Zaccardo trompait son propre gardien  en voulant dévier le ballon en corner à la réception d’un centre de Bobby  Convey (1-1, 27e).
Enervés, les Italiens perdaient dans la minute suivante Daniele De Rossi,  auteur d’un coup de coude au visage de Brian McBride dans un duel plutôt  musclé. Réduits à 10, les hommes de Marcello Lippi allaient pourtant évoluer en…supériorité numérique quelques instants plus tard quand l’arbitre renvoyait au  vestiaire les Américains Pablo Mastroeni (tacle les deux pieds décollés, 45e)  et Eddie Pope (2e avertissement, 47e).
Avantagés numériquement, les Azzurri prenaient alors le contrôle du jeu. Mais la précipitation prenait le plus souvent le pas sur l’inspiration. Et les Américains se créaient même les meilleures occasions en contre-attaques, par McBride notamment (64e). Puis ils croyaient au but quand Beasley, à peine entré en jeu, trompait Buffon d’un beau tir croisé (66e).
Le but était cependant annulé pour un hors-jeu de McBride placé devant Buffon.
Le jeu devenait logiquement de plus en plus décousu. L’Italie poussait mais se heurtait aux courageux défenseurs américains qui terminaient la partie sur les genoux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *