Italie : l’Inter seul en tête

L’Inter Milan s’est emparé seul de la tête grâce à sa victoire à domicile face à la Reggina (1-0) dimanche lors de la 12e journée du championnat d’Italie de football, au lendemain de la défaite en match avancé de Palerme, désormais ex-leader, à Cagliari (1-0). Le club lombard possède désormais trois points d’avance sur Palerme (2e, 27 pts) et quatre sur l’AS Rome (3e, 26 pts) qui, de son côté, s’est régalée face à Catane, écrasé 7 à 0 au stade Olympique. Comme cela lui arrive souvent, l’Inter n’a franchement pas livré un grand match et a plusieurs fois tremblé face à une lanterne rouge qui vaut bien mieux que son classement puisque l’équipe calabraise (20e, 0 pt) a débuté la saison avec 15 points de pénalité. Seulement, comme cela arrive plus souvent encore depuis la début de la saison, l’Inter s’est montré suffisamment solide pour gagner, cette fois-ci grâce à un but de Crespo servi par Vieira en tout début de match (4). «Ce fut une rencontre très difficile et j’adresse mes compliments aux joueurs, a déclaré après coup Roberto Mancini, l’entraîneur milanais, interrogé sur la chaîne Sky. La Reggina a très bien joué, surtout en première période. Nos adversaires donnent tout lorsqu’ils jouent contre nous ». Toujours invaincue (9 victoires et 3 nuls), l’équipe milanaise se détache de Palerme, qui, à dix tout le long de la deuxième période après l’exclusion de son milieu brésilien Simplicio, s’est incliné en toute fin de rencontre (but de Pepe à la 90e minute) à Cagliari (1-0). Les Siciliens, qui restaient sur une série de cinq victoires d’affilée, auront cependant très vite l’occasion de se rattraper, puisque leur prochain adversaire et visiteur, dimanche prochain, n’est autre que l’Inter. Autre bénéficiaire de la victoire de Cagliari, l’AS Rome (3e), revenue à un point de Palerme. Les Romains ont offert un festival de buts à leurs tifosi – sept, grâce à Panucci (2), Mancini (1), Perrotta (2), Montella (1) et Totti (1) – face à une malheureuse équipe de Catane qui s’est effondrée à la suite de l’exclusion de son attaquant Mascara coupable d’un coup sur Chivu (15).
«Ce fut un beau match avec un excellent public», s’est réjouit sur Sky Luciano Spalletti. «Mais nous avons de toute façon encore des choses à améliorer même si cela ne s’est pas vu aujourd’hui», a continué l’entraîneur romain qui a tenu à réconforter joueurs et dirigeants et Catane après le match.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *