Jacques Santini à Auxerre

Jacques Santini à Auxerre

Son nom est associé à plus d’un titre à l’équipe de France. Mais c’est à Auxerre qu’il vient de décrocher un nouveau contrat. Lui, c’est Jacques Santini, ancien sélectionneur des Bleus, désormais entraîneur d’Auxerre, une équipe évoluant en Ligue du championnat français. Santini devrait y rester pour une durée de deux.
 "Il vient de prendre cette lourde charge morale de succéder à Guy Roux (qui a démissionné dimanche après la victoire en Coupe de France), a affirmé Gérard Bourgoin, vice-président du club bourguignon de football. Nous sommes ravis d’avoir bouclé cette affaire avec lui." "Je suis content et fier de succéder à un monument du football comme Guy Roux", a quant à lui déclaré Jacques Santini, précisant que son adjoint à Tottenham et à Lyon, Dominique Cuperly, l’accompagnerait dans sa tâche. Santini, 53 ans, entraîneur de Lyon entre 2000 et 2002, puis sélectionneur des Bleus de juillet 2002 à juillet 2004, était libre depuis son départ du club anglais de Tottenham en novembre dernier. Il a été sacré champion de France aux commandes de Lyon en 2002. Jacques Santini a affirmé qu’il avait joint Guy Roux au téléphone lundi sans savoir qu’il était sur la liste des entraîneurs pouvant lui succéder et qu’il ne lui avait pas parlé depuis.
"A un moment, il faut se décider vite, a expliqué M. Bourgoin,. A Auxerre, on ne fait pas les choses comme ailleurs (…). Dimanche, on a réuni le comité directeur et on a fait une liste de cinq compétiteurs". Le vice-président d’Auxerre a précisé qu’il avait vu les entraîneurs pressentis grâce à des déplacements en jet privé. Jacques Santini devrait commencer à travailler dès mercredi, la reprise de l’AJA étant prévue dimanche 26 juin, sauf changement de programme.
Après 43 ans passés au club, une victoire en Championnat de France et quatre victoires en Coupe de France, Guy Roux avait annoncé dimanche dernier, au lendemain de la finale de Coupe de France remportée contre Sedan (L2), qu’il se retirait.
Guy Roux reste au club mais n’occupera pas le poste de manageur général comme cela avait été évoqué. "Il abandonne le poste d’entraîneur et le domaine professionnel pour une fonction qui va renforcer notre club, notamment dans le domaine relationnel, a précisé Jean-Claude Hamel, le président du club. Guy fera autre chose, et il sait parfaitement qu’il ne faut plus qu’il soit là, même son ombre, pour permettre à son successeur de travailler sereinement". Depuis dimanche, plusieurs noms, et notamment ceux de Guy Lacombe (Sochaux), de Laurent Blanc (sans club) et de Patrick Remy (sans club), de Jean-Marc Furlan (Troyes) ou de Raynald Denoueix (sans club), avaient circulé dans l’entourage auxerrois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *