Jean-Yves Chay, nouvel entraîneur des «Verts»

Jean-Yves Chay, nouvel entraîneur des «Verts»

C’est officiel. L’équipe du Raja de Casablanca a désormais un nouvel entraîneur. Il s’agit du Français Jean-Yves Chay, l’ancien coach de la Jeunesse Sportive de Kabylie. L’arrivée de M.Chay au Raja n’a pas mis beaucoup de temps à se concrétiser. À peine la saison terminée, les dirigeants du club ont multiplié les contacts avant d’opter pour ce technicien français. Jean-Yves Chay a signé pour deux ans au Raja.
«Nous avons eu des contacts avec plusieurs entraîneurs. Finalement, le choix du comité provisoire s’est porté sur Jean-Yves Chay. Nous sommes sur le point de signer le contrat dont la durée est de deux ans», a déclaré à ALM, Abdellah Rhallam, président du comité provisoire du Raja, joint par téléphone quelques minutes avant la signature du contrat lundi matin.
Agé de 55 ans, Jean-Yves Chay a entraîné la JS Kabylie en 2001/2002 où il a remporté la coupe de la CAF. Il est ensuite revenu en 2006 pour entraîner cette même équipe après le limogeage du Belge René Talema. Jean-Yves Chay a été également entraîneur de l’AS Saint-Étienne en 2000. Il a aussi entraîné des équipes françaises de Gueugnon et d’Angers. Cependant, son passage à Angers en 1997 (actuellement en Ligue 2) s’est soldé par un échec. Il avait été remercié en raison de mauvais résultats.
La première mission de l’entraîneur français sera de préparer l’équipe rajaouie pour la saison prochaine. Cette année, la prestation des « Verts » a été catastrophique. L’équipe du Raja a même failli basculer en deuxième division. Une chute vertigineuse pour un club qui fut champion arabe en 2006. Après le limogeage de l’entraîneur espagnol, Paco Fortes, l’intérim a été assuré par Mohamed Nejmi. En l’espace de quelques matches, les « Verts » ont pu sauver la face in extremis en assurant leur maintien parmi l’élite. La crise du Raja avait provoqué en janvier dernier la démission collective de l’ancien comité dirigé alors par Abdelhamid Souiri. Depuis, la direction du club est assurée par un comité provisoire, dont le président est Abdellah Rhallam.
Ce dernier a affirmé au départ qu’il n’avait nullement l’intention de rempiler avant de revoir ses ambitions barrant ainsi le route aux autres prétendants.
La nomination d’un nouvel entraîneur à la tête de l’équipe confirme la volonté de M.Rhallam de garder le contrôle du club. Auparavant, l’ancien-nouveau président avait déclaré que la nomination d’un nouvel coach devrait être confiée au prochain comité du Raja, c’est-à-dire après l’assemblée générale prévue en juillet. Bénéficiant d’un large soutien, Abdellah Rhallam est perçu par plusieurs adhérents comme le sauveur du Raja. Et en cas d’élections, sa reconduction à la tête du club passera comme une lettre à la poste.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *