Jeux africains Maroc-2019 : Un véritable tremplin vers les Jeux olympiques Tokyo-2020

Jeux africains Maroc-2019 : Un véritable tremplin vers les Jeux olympiques Tokyo-2020

18 disciplines parmi les 29 figurant dans le programme de cette édition seront qualificatives aux JO-2020, ce qui ouvre une nouvelle page dans l’histoire de ces JA.

C’est au mois de juillet 2018 que l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) a annoncé la désignation du Maroc comme organisateur des Jeux africains 2019.

A l’approche de ce rendez-vous sportif continental, le ministère de la jeunesse et des sports a organisé mardi, à Rabat une conférence de presse pour mettre la lumière sur les préparatifs.

Prévus du 19 au 31 août, les JA Maroc 2019 se tiendront à Khémisset, Rabat, Salé, Témara, Casablanca et El Jadida. Concernant l’état d’avancement des préparatifs, le ministre de tutelle Rachid Talbi Alami a fait savoir qu’un total de 18 disciplines parmi les 29 figurant dans le programme de cette édition seront qualificatives aux JO-2020, ce qui ouvre une nouvelle page dans l’histoire de ces JA.

En présence de nombreuses personnalités, notamment la directrice des affaires sociales de l’Union africaine (UA), Cisse Mariama Mohamed, le ministre a souligné que cette nouveauté constitue une occasion propice pour «faire venir un grand nombre de champions de haut niveau, désireux de poinçonner leurs billets pour la plus grande messe sportive au monde».

A cet effet le Maroc a déjà bel et bien entamé les travaux pour mettre à niveau les principales infrastructures sportives qui vont abriter cet événement, en l’occurrence le Complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat et le Complexe sportif Mohammed V de Casablanca.

Parallèlement aux JA-2019, qui coïncideront avec la Fête de la jeunesse au Maroc, seront programmées plusieurs activités culturelles, assure M. Talbi Alami.

De son côté, Cisse Mariama s’est montrée très confiante sur l’expérience et l’expertise du Maroc lorsqu’il s’agit de l’organisation des grands rendez-vous.

«Nous n’avons pas de doutes quant aux capacités du Maroc à mener à bien les événements d’envergure, tels que les JA, dont l’organisation lui a été accordée dans un contexte limité dans le temps», a-t-elle soutenu.

Lors de cette conférence, l’accent a également été mis sur les aspects organisationnels et techniques de cette édition, où 5.000 athlètes représentant une cinquantaine de pays sont attendus. Il a été aussi procédé au dévoilement de la liste des 29 disciplines sportives en lice.

A rappeler que le Maroc a été sollicité par l’UA, l’ACNOA et l’Union des Confédérations sportives africaines (UCSA) pour organiser les 12è JA, en remplacement de la Guinée Equatoriale qui a renoncé.

Une réunion conjointe de l’UA, de l’ACNOA, de l’UCSA et du Comité d’organisation des Jeux africains de Rabat (COJAR) a été organisée du 28 au 30 janvier pour ratifier les engagements des JA et évaluer les différentes infrastructures sportives devant abriter la 12è édition. Les Jeux africains sont une compétition multi-sports disputée tous les quatre ans à l’échelle du continent africain. La première édition (1965) et la dernière (2015) se sont tenues dans la capitale congolaise Brazzaville. L’édition 2023 aura lieu, quant à elle, au Ghana.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *