Jeux de Solidarité islamique

Jeux de Solidarité islamique

L’Arabie saoudite abrite, jusqu’au 20 avril, les Jeux de Solidarité islamique dans leur première édition. Une soixantaine de pays y prennent part, parmi lesquels le Maroc, avec une délégation de plus de 120 joueurs. Football, basket-ball, hand-ball, volley-ball, karaté, taekwondo, athlétisme et escrime, telles sont les huit disciplines où le Maroc est représenté.
Au ballon rond, la sélection marocaine (B) est conduite par Abdelghani Bennasseri. Après avoir ouvert le bal sur une bonne note, avec une victoire (2-0) sur le Pakistan, le Onze national a enregistré une baisse de régime, après le nul blanc face à la sélection de Malaisie.
En effet, la sélection marocaine avait disposé, à Taëf, de son homologue pakistanaise par deux buts à zéro, lors du 1er tour éliminatoire du groupe D. Les buts marocains ont été l’œuvre de Tarik  Miri (48e) et Issam Erraki (61e).
Lors de son second match, disputé lundi dans le cadre de la 2e journée du 1er tour, la sélection du Maroc a été aux prises avec celle de Malaisie. Le match se soldera par un score vierge, l’une et l’autre des deux équipes n’ayant pu concrétiser. Le Onze marocain était, plutôt, en mesure de s’imposer face à son adversaire. Il a, certes, été qualifié aux quarts de finales, mais sa prestation était, somme toute, modeste. La sélection nationale a surtout pêché par manque d’opportunisme footbalistique.  
Dans une déclaration à l’agence MAP, le coach de la sélection nationale, Abdelghani Bennasseri reconnaît une certaine mollesse de ses élément lors de la rencontre avec la Malaisie. «Nous avons réalisé l’essentiel, en dépit de notre modeste résultat face à la Malaisie. Notre adversaire est composé d’une formation homogène. Nous n’avons pas profité des occasions de but et nous n’avons pas tiré profit des lacunes de notre dernière confrontation», a-t-il souligné dans sa déclaration. En handball, la sélection nationale a réussi à rester dans la course, en dépit de sa défaite face à l’Arabie Saoudite, sur un score de 28 à 17, à la salle Sharaeh de la Cité sportive du Roi Abdelaziz (La Mecque). Du premier au dernier coup de sifflet, l’équipe hôte a été d’une pugnacité remarquable, enchaînant les assauts et faisant mouche, dans la plupart du temps.
L’équipe marocaine a dû subir la loi de son adversaire, une formation homogène qui mettait à son actif toutes sortes d’actions. En dépit de cette défaite, le Sept marocain passe l’obstacle et se retrouve aux quarts de finale. Lors de son premier match, disputé dimanche dernier dans le groupe A, la sélection marocaine avait disposé de son homologue pakistanaise (44-28).
Un ensemble de prestations  modestes, certes. L’heure n’est, toutefois, pas aux lamentations. Du moins, pas encore. En effet, d’autres disciplines ont permis au Maroc d’être bien présent. C’est le cas, notamment, du karaté, où le pays a été dignement représenté, grâce à Abderezzak Tadlaoui, qui lui a offert sa première médaille d’or. Tadlaoui qui évolue dans la catégorie des (-65 kg), aura pris le meilleur sur l’Iranien Ali Zaflane, en finale des épreuves de combat individuel. Le Maroc doit, également, au karaté deux autres médailles. Il s’agit de celle en bronze, décrochée par Taoufik Boukhari (-55 kg), et une autre en argent, obtenue par  Sami Boughanem dans l’épreuve du kata. Du côté du volley-ball, il y a aussi de l’optimisme dans l’air. La sélection marocaine a enfoncé son homologue du Turkménistan, sur le score sans appel de trois manches à zéro (25-16, 27-25, 25-20).
On ne saurait passer à côté du basket-ball, où la sélection marocaine fait un travail de rouleau compresseur. En effet, lors d’un match comptant pour la 1ère journée dans le Groupe B, la sélection marocaine n’a fait qu’une bouchée de son homologue maldivienne, sur le score fleuve de 138 à 37. La sélection marocaine récidivera lors de la 3e journée, face à la sélection palestinienne (107 – 58), après avoir disposé, lors de la 2e journée, de la sélection tchadienne (79-60).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *