Jeux Olympiques 2008 : Les judokas nationaux prévoient une participation fructueuse

Le judo marocain aura pour ambition principale de gravir le podium lors des Jeux Olympiques de Pékin (8-24 août), afin de rompre avec ses précédentes participations olympiques jusqu’à présent infructueuses. Comme dans d’autres disciplines, telles la lutte et l’haltérophilie, le Maroc a souvent été présent aux tournois olympiques de judo, sans pour autant parvenir à décrocher la moindre médaille.
Les acteurs du judo national sont, aujourd’hui, convaincus que le temps de la participation pour la simple figuration est révolu, et que pour prendre part à cet événement universel quadriennal, il faut une préparation intense et spécifique, basée sur une connaissance réelle du niveau des autres sélections. Décidés à glaner une médaille olympique, ou, à défaut, représenter dignement leur pays, les judokas marocains qualifiés pour les JO-2008 ont entamé, depuis le début de l’année, un programme riche d’entraînements au centre de Bourgogne (Casablanca), devenu centre olympique placé sous l’égide de la Fédération internationale et de l’Union africaine de judo. Dans ce sens, le directeur technique national (DTN), M. El-Arbi Jamali a affirmé que les combattants qualifiés, à savoir Attaf Sefouane, Younes Ahmadi, Rachid Rguig et Moahmed Assri, sont passés, aux côtés d’autres champions marocains, par des stages et concentrations afin de sélectionner, dans un premier temps, les éléments qui vont représenter le Maroc.
La première phase, qui s’est étalées de février à mai, visait la préparation pour les compétitions qualificative aux JO, auxquelles le Maroc allait participer, en France, Tunisie, Cameroun et Agadir (mai), a-t-il expliqué.
Les judokas qualifiés ont, ensuite, participé à plusieurs stages à partir de juin en Espagne (Madrid et Barcelone), Italie, France (Marseille), Allemagne et Japon, avant de regagner le centre de Bourgogne pour des entraînement intenses sous la supervision de cadre nationaux, a ajouté M. Jamali.  Le directeur technique national a souligné, par ailleurs, que la Fédération royale marocaine de judo, le ministère de la Jeunesse et des Sports et le Comité national olympique marocain ont assuré les bonnes conditions de préparation pour l’équipe nationale, en termes de moyens matériels et d’infrastructures sportives adéquates. Il a également formulé le souhait de voir les quatre judokas marocains monter sur le podium, ce qui serait une première dans la participations marocaine aux JO, ajoutant que les athlètes marocains se sont suffisamment préparés et ont le moral au beau fixe. Le Maroc placera, ainsi, de grands espoirs en ses représentants, qui ont acquis une précieuse expérience à travers leur participation distinguée dans les compétitions arabes, africaines et internationales. Reste à attendre le tirage au sort qui déterminera en grande partie les chances de la sélection nationale.   

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *