JO 2012 : Quand l olympique honnit et le paralympique honore

JO 2012 : Quand l olympique honnit et  le paralympique honore

Il fut un temps où le sport olympique marocain se donnait pour exemple à suivre. Mais désormais il est plutôt pointé du doigt et présenté comme un model à éviter. Bien que ces réalités paraissent dures, il faut les reconnaître. Les jeux olympiques de Londres ont fait passer les sportifs marocains à la chaise de vérité.
A voir le nombre record de 75 athlètes qualifiés pour les jeux Olympiques en 12 disciplines, on croyait qu’on allait glaner au moins une dizaine de médaille.
Pourtant nul ne doutait que l’édition 2012 était celle de la résurrection et celle qui redorera le blason du sport national.
Contre toutes nos espérances, les sportifs ont démérité. De plus, ils ont terni l’image du sport national avec cette histoire de dopage qui a sonné comme une déflagration faisant l’ouverture d’une grande polémique et projetant l’athlétisme marocain dans une autre dimension, celle de la tricherie.
Bilan : le Maroc se contente d’une seule médaille de bronze remportée par Abdelaati Iguider (1.500m) occupant ainsi la 28è place au classement général.
Quelques temps après ces jeux olympiques nous avons eu rendez-vous avec cette fois les jeux paralympiques. Des Jeux qui sont venus soulager les stigmates des marocains, pas encore remis de la fraiche déception des Jeux Olympiques.
les athlètes marocains participants aux Jeux Paralympiques se sont distingués en remportant au total six médailles (3 en or et 3 en bronze). Ainsi, le métal précieux a été l’oeuvre de trois athlètes hors paires, en l’occurrence Najat El Garaâ, El Amin Chentouf et Azeddine Nouiri. Cerise sur le gâteau, ces 3 champions ont signé tous 3 nouveaux records du monde dans leurs épreuves respectives. Najat El Garaâ a été sacrée au lancer du disque (F40/32,37m), El Amin Chentouf sur le 5.000m (T12/13:53.76), tandis que Azeddine Nouiri est monté sur la plus haute marche du podium de l’épreuve du lancer de poids (F34/13,10m).
Les trois médailles de bronze ont été remportées par Mohamed Amguoun (400 m T13), Abdelillah Mame (800 m T13) et Najat El Garaâ (poids F40).
Finalement, un grand merci à Iguider qui nous a sauvé l’honneur ainsi qu’aux autres athlètes paralympiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *