Johansson déclare la guerre à Blatter

C’est avec une virulence sans précédent que le président de l’UEFA, Lennart Johansson, a attaqué son vieil ami, Sepp Blatter, qui l’avait battu lors du dernier scrutin pour la présidence de la Fifa en 1998. Dans une lettre aux présidents des 51 fédérations membres de l’UEFA, accompagnée d’un rapport de cinq pages, Johansson accuse Blatter de gérer la FIFA «en solo», de provoquer des conflits, de protéger des alliés incriminés dans des affaires, d’ignorer les intérêts du football mondial, d’endommager la réputation de la FIFA et d’exposer la fédération internationale à «l’incertitude commerciale et financière». Johansson reproche à Blatter un manque de transparence financière, s’étonnant que la Fifa connaisse autant de problèmes financiers alors qu’elle «n’a jamais autant reçu d’argent pour les droits de diffusion de la Coupe du monde ». Johansson est également furieux des menaces de réduction du nombre d’équipes européennes qualifiées pour le Mondial et de l’indifférence de Blatter à l’égard du comité exécutif, supposé prendre part au processus de décision.
«Le président s’approprie le rôle du secrétaire général dans certains cas ». Johansson accuse encore Blatter d’utiliser le programme «Goal» de redistribution des revenus de la Coupe du monde aux fédérations les plus pauvres à des fins politiques, visant son intérêt personnel.
Le président de l’UEFA s’attaque ensuite aux contrats passés par la FIFA avec son ancien partenaire marketing, ISL-ISMM, et le groupe médiatique Kirch – propriétaire des droits de retransmission des Coupes du monde 2002 et 2006 -, qui ont tous deux fait faillite. Il ajoute que Blatter préfère «voyager autour du monde », plutôt que de s’occuper des problèmes qui menacent le football, comme le nouveau règlement des transferts, le scandale des faux passeports, la stabilité financière des championnats ou les questions d’arbitrage.
Le Suédois conclut en écrivant: «Le président de la FIFA a récemment déclaré qu’il souhaitait être jugé sur son bilan. Je pense que nous devrions tous nous préparer à agir exactement de cette manière.»
La charge de Johansson survient moins de quarante jours avant que Blatter affronte le président de la Confédération africaine de football (Caf), pour obtenir un deuxième mandat de quatre ans, et quatre jours avant l’ouverture du Congrès de l’UEFA à Stockholm.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *