Journée de derby

La capitale économique sera incontestablement le pôle d’attraction de la sixième journée qui aura lieu ce week-end, avec la rencontre des éternels frères ennemis. Mettant aux prises les Verts et les Rouges à la salle couverte du complexe sportif Mohammed V. La rencontre est très attendue par les adeptes de la balle au panier. A première vue, le Raja paraît avoir moins d’atouts que le WAC. Les verts seront en effet privés de leurs meilleurs éléments qui jouent cette saison pour le wydad. Fenjaoui et Arazan qui constituaient le fer de lance des Verts se transformeront en sources de lourdes menaces contre le panier rajaoui. S’ajoute cet handicap, le grand passage difficile que vit le Raja avec une crise financière des plus graves, surtout après le blocage des subventions allouées au club par le comité directeur. Une privation jusque-là inexplicable et dont les causes demeurent obscures. Cependant, la nature de la rencontre en elle-même est capable de motiver les joueurs du Raja. Rien que pour le prestige les Verts feront tout leur possible pour être à la hauteur du derby. D’autant plus que ce sera l’occasion pour faire oublier les deux revers enregistrés relativement à Berkane contre la Renaissance locale et à Casablanca face au FUS de Rabat. Quant au WAC, il va devoir confirmer sa bonne forme affichée depuis le début de la saison. Ce qui est certain en tout cas, c’est que les spectateurs qui effectueront le déplacement à la salle du complexe sportif Mohamed V vont suivre une rencontre très disputée. Le vainqueur ne sera fort probablement connu que vers les ultimes secondes du match. Toujours à Casablanca, mais cette fois à la salle du complexe sportif Sidi Mohamed de la Régie des Tabacs, le TSC sera opposé samedi à partir de 15 heures à l’IRT de Tanger. Les deux formations comptent de très bons éléments dans leurs effectifs. Les tabagistes n’ont d’autre choix que la victoire, s’ils veulent redorer un blason terni depuis le début de la saison. A Rabat, le suspense n’est pas moins présent. Le MAS de Fès sera confronté à une rude épreuve face à l’ASS, la révélation de la saison. Cette dernière adopte selon les observateurs un basket-ball moderne qui repose sur un schéma tactique très efficace, que ce soit sur le plan défensif ou le plan offensif. L’ASS à démontré à maintes reprises qu’elle était capable de stopper les meilleures équipes du championnat. C’est une équipe qui évolue sous la houlette du jeune coach, Saïd El Bouzidi, fraîchement doté d’un diplôme de premier degré en basket de la France. Les équipes mal classées, en l’occurrence le CODM et le KAC s’affronteront à la salle Al Massira. Il faut dire que le KAC a montré ses limites en étant incapable de rivaliser avec les grands. De plus, le CODM sera gonflé d’orgueil sur son propre sol et devant son public. Les Meknassis saisiront cette occasion pour effacer leurs dernières contre-performances et tenteront de renouer avec le succès. Un objectif à la portée des hommes de Hassan Mozona, le nouveau manager de l’équipe ismaëlienne. A Berkane, le FUS de Rabat sera attendu de pied ferme par la Renaissance sportive locale. Après leurs exploits face au Raja et au TSC, les Berkanais sont en mesure de dominer leurs adversaires et de confirmer leur invincibilité, bien que les Rbatis ne seront pas faciles à manier. Le FUS est un vieux routier du championnat national. Du beau spectacle en perspective. Toutes les rencontres auront lieu, samedi 22 novembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *