KACM-Raja : Mission impossible pour les Marrakchis ?

KACM-Raja : Mission impossible pour les Marrakchis ?

Le duel entre le KACM et le RCA s’annonce déséquilibré. Les voyants du foot marrakchi sont déjà au rouge, et le spectre de la relégation plane sur la tête des joueurs.

Deux grosses affiches prévues pour la clôture de la vingt-troisième journée de la Botola Maroc Telecom D1 entamée lundi sont à l’ordre du jour.

La première aura pour théâtre d’opération le Grand stade de Marrakech et opposera le KACM au RCA. La seconde se déroulera dans celui de Tanger où l’IRT affrontera l’ASFAR.

Comme d’habitude, cette double confrontation ne peut qu’être explosive et tenir toutes ses promesses. Ça saute aux yeux, le duel entre le KACM et le RCA s’annonce déséquilibré. Les voyants du foot marrakchi sont déjà au rouge, et le spectre de la relégation plane sur la tête des joueurs. Ces derniers ont du mal à remonter la pente. Mercredi dernier, à l’issue du match contre le Hassania, les Baaio et consorts ont été sévèrement corrigés (5-1). Ils ont été défaillants défensivement et inefficaces sur le jeu. Ce qui a poussé le coach Meliani à rendre son tablier. Il a été remplacé au pied levé par Bennis. Celui-ci a du pain sur la planche. Réussira-t-il à sortir le club de l’impasse afin de lui éviter la descente aux enfers ? Car chaque journée qui passe apporte son lot de mauvaises surprises. Qu’en sera-t-il de celle-ci ?

En tout cas, les locaux risquent de beaucoup souffrir en donnant la réplique à leurs hôtes du jour. Badr Banoun et ses potes ont réalisé un match énorme en remportant le titre de la Super Coupe d’Afrique face aux Tunisiens de Chaabani. Ce jour-là, les hommes de Patrice Carteron avaient un moral hors norme. Ce sacre a été salué comme un signe encourageant, ils se fixent comme nouvel objectif :
faire forte impression et relever le défi pour la suite du championnat en aspirant à réduire l’écart les séparant de l’IRT et du HUSA. Et pourquoi pas tourner de plus près autour du leader. Attention toutefois à l’excès de confiance. Surtout qu’ils sont appelés à livrer trois rencontres en huit jours.

Quant au combat entre les deux poids lourds IRT et ASFAR, il suscite aussi un vif intérêt et promet une ambiance très chaude. On sent de l’électricité dans l’air !
Après une période franchement chaotique, les deux formations en présence sur le terrain respirent mieux et semblent repartir du bon pied. En fin tacticien, Carlos Alós Ferrer a réussi à métamorphoser son effectif. A priori, ses protégés n’ont rien à craindre de ce déplacement. Certes, la vigilance est de mise.

Revenus à la 3è place au classement, les Tangérois restent toutefois sous la menace  du Raja, un succès contre l’adversaire du jour serait donc le bienvenu. Des joueurs comme Neghmi et El Ouadi sont capables de déstabiliser n’importe quelle défense hermétique. Cela prouve que les vingt-deux acteurs sont déterminés à livrer une âpre bataille. Quant au résultat en faveur des uns ou des autres, il se jouera à très peu de choses.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *