Karsten Kroon, l’étudiant couronné

Le Néerlandais Karsten Kroon, en enlevant dimanche à Plouay la 8e étape du Tour de France cycliste, s’est enfin emparé d’une distinction digne de sa détermination depuis ses débuts professionnels, il y a cinq ans. Il s’en réjouit d’autant plus que «Kroon», en néerlandais, signifie couronne. Émotif, il a même pleuré après l’arrivée à Plouay, avant que le visage, un brin juvénile et irradié par de grands yeux bleus, retrouve toute sa majesté.
Les 217,5 kilomètres de l’étape ont ainsi permis d’effacer des années de galère, essentiellement apaisées par un succès dans le gp du canton d’Argovie à Gippingen (Suisse), l’année dernière, et une volée de sarcasmes de la part de la presse néerlandaise. Les médias lui ont mal pardonné son attitude après la grave chute de son compatriote et coéquipier chez Rabobank, Erik Dekker, dans le dernier Milan-Sanremo. «Maintenant, mon tour est arrivé», avait-il souligné, sans trop de modestie. On lui reprochait d’avoir confondu ambition et prétention. Jusqu’alors, ce célibataire endurci, qui habite seul à un kilomètre de Maastricht, côté belge, était précédé d’une réputation de «looser», attaquant souvent trop loin de l’arrivée, à l’image d’une vaine échappée dans le dernier Gand-Wevelgem. Coureur élancé de 26 ans, Karsten Kroon avait la sensation qu’il pouvait accrocher ses premiers grands lauriers au terme d’une fugue ne réunissant pas plus d’une dizaine de coureurs. «Je suis persuadé qu’il y a des jours dans la vie où tout vous réussit», lançait-il souvent à son entourage.
Plouay lui a donné raison. Le protégé de Théo De Rooy se voue une confiance sans borne depuis que dans les rangs juniors et amateurs, il investissait un grand nombre de podiums.
C’est un garçon sérieux n’ayant pas trop le temps de se disperser, partagé entre sa passion pour le cyclisme et les études qu’il poursuit en 4e année de sciences techniques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *