Khadraoui, une étoile montante

Depuis sa tendre enfance, il ne jure que par l’amour du football, un sport qu’il voulait pratiquer en tant que professionnel. Il vivait au Maroc, où il poursuivait ses études. Un destin tracé, une vie des plus ordinaires. Jusqu’au jour où le destin en décide autrement.
Regroupement familial oblige, il part rejoindre sa famille au New Jersey. Et c’est là-bas que son talent apparaît au grand jour, suscitant admiration et plein de promesses sur son avenir. Au début, il ne voulait que jouer et continuer de pratiquer son sport favori : le football, même aux Etats-Unis.
et il a commencé à s’entraîner pour être en bonne condition physique en prévision du championnat de foot au lycée Kennedy (N.J), où il poursuit ses études. En parallèle, il court. Plus qu’un sport qui a hisse à plus d’une occasion le drapeau national dans les meilleurs stades de la planète, la course est, paraît-il, un trait de personnalité chez les Marocains. La preuve en est ce jeune talent qui, grâce son palmarès et les chronos réalisés dans plusieurs courses régionales, s’est révélé être un champion en herbe. Indécide de changer le parcours de sa vie, d’autant plus que ses entraîneurs le lui ont conseillé. Ces derniers le présentent désormais comme l’athlète favori à gagner le championnat du cross-country de l’Etat du New Jersey.
Le jeune marocain à en effet déjà confirmé ses capacités en remportant haut la main l’épreuve du 5.000 m du prix «Passaic County Coaches Invitational» organisé dernièrement à «Garret Mountain», indique le bulletin sportif du New Jersey. C’est ce qui lui a valu des articles de presse dans plus d’un journal, notamment dans le bulletin on-line New Jersey Soccer qui lui consacre un article dans son édition de dimanche.
Lors de cette édition, Khadraoui a attiré l’attention des spécialistes et de la presse locale, en battant Paul Kornaszewski, le champion du New Jersey, et signant un temps de 15 mn et 48 sec, soit la meilleure performance depuis 1993.
«Je me suis entraîné très dur tout l’été avec mes coéquipiers et amis», a dit Khadraoui, détenteur du record du 5.000 m du lycée Kennedy, affirmant qu’il ne s’attendait pourtant pas à enregistrer des résultats aussi performants qu’encourageants. Mais il en est souvent ainsi pour des champions qui ne se trouvent des talents et compétences que sous d’autres cieux.
Selon son entraîneur Ken Samra, «la percée et l’évolution rapide réalisées par le coureur marocain sont dues notamment à sa détermination et son endurance, ainsi qu’au soutien de ses anciens coéquipiers.
De plus, le succès retentissant du jeune coureur témoigne d’une volonté exemplaire qui a donné une nouvelle impulsion au département d’athlétisme du lycée Kennedy et ressuscité l’espoir de s’imposer dans ce domaine sportif.» Comme beaucoup d’autres athlètes, le jeune Khadraoui risque fort de faire parler de lui et comme il est souvent le cas, c’est dans un accent américain que l’on entendra son nom, au risque de ne pas le reconnaître.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *