Khalid Askri : «Quand on est professionnel on accepte les décisions de l’entraîneur»

Khalid Askri : «Quand on est professionnel  on  accepte les décisions de l’entraîneur»

ALM : Deux mois se sont écoulés depuis votre arrivée au Raja, comment vous sentez-vous actuellement dans votre nouveau club?
Khalid Askri : Je me sens bien. J’ai toujours désiré rejoindre les rangs du Raja de Casablanca. C’est un rêve que je caresse depuis mon enfance et là je suis en train de le réaliser. Bon c’est vrai que pour le moment je l’ai rejoint sous forme de prêt mais cela n’est pas pour me déplaire, chaque chose en son temps.

Est-ce que le fait d’être cantonné au banc de touche ne te pose pas de problème?
Absolument pas. Quand on est professionnel on accepte les décisions de l’entraîneur. De plus je ne suis pas inactif. Je m’entraîne avec l’équipe et je dispute les matchs avec l’équipe espoirs et donc je reste disposé et prêt a prêter main forte à l’équipe A à tout moment. A ce sujet, j’ai eu également une longue discussion avec l’entraîneur. Pour lui, il n’est pas question de changer son fusil d’épaule tant que la tactique de jeu qu’il mène donne de bons résultats. Autrement dit, tant que le gardien Yassine Lhad garde son bon niveau, il ne sera pas utile de le changer. Et cela ne me dérange point. J’attendrai patiemment mon tour, l’essentiel c’est l’intérêt du club.

Et ce tour-là viendra quand?
Justement il a été décidé que ça sera moi qui me chargerai de défendre les cages du club quand on disputera la Champions League arabe.

Qu’est-ce qui s’est passé avec votre coéquipier Belmaâllem?
Je tiens à préciser d’abord que je n’ai de problème avec personne. Ce qui s’est passé avec Belmaâllem était un malentendu. Mais au final, tout est rentré dans l’ordre.

En deux ans vous avez porté les couleurs de trois clubs, est-ce que ce changement n’a pas de répercussions sur votre rendement?
Evidemment il n’y a pas mieux que la stabilité. Et ce changement n’était pas un choix mais plutôt une obligation. Aux FAR, j’ai remarqué une certaine négligence suite aux événements que tout le monde connaît.
Après j’ai rejoint le CRA mais je me suis rendu compte que ce club ne jouait pas pour le titre. C’est ainsi que j’ai décidé de choisir comme destination un grand club ambitieux, qui veut remporter des coupes et des titres, et ce pour enrichir également mon propre palmarès.

Qu’ambitionnes-tu avec le Raja?
Je veux y rester. Normalement, on décidera du prolongement du contrat à la fin de la saison en prenant en considération les résultats obtenus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *