Ki Shin Taïjutsu : un stage réussi

Ki Shin Taïjutsu : un stage réussi

Après le grand succès qu’a connu les deux stages précédents de Kalâat Sraghna et de Béni Mellal, le comité national sous l’égide de la FRML a organisé le premier stage de formation des cadres au centre sportif de Bourgogne à Casablanca.
Sous l’égide de la fédération royale marocaine des luttes associées, le comité national du Ki Shin Taïjutsu a organisé le premier stage de formation des entraîneurs au Centre sportif de Bourgogne le week-end dernier. Ont pris part à cette manifestation grandiose une soixantaine de cadres représentant plusieurs villes du Royaume. Cet événement de grande envergure entre dans le cadre du programme annuel tracé par les responsables du comité national. Le but est d’améliorer les connaissances de tous les encadreurs nationaux du Ki Shin Taï, que ce soit sur le plan théorique que pratique. De ce fait, le programme de cette journée a été très riche et varié par des thèmes et spécialités connues dans le milieu sportif. L’unité des entraîneurs, l’alimentation sportive, l’hygiène du sportif, le cadre juridique relatif à l’exploitation des salles privées de sport et d’éducation sportive, la première intervention du secouriste tels sont les sujets exposés par les différents intervenants dans un cadre typiquement professionnel.
L’après-midi a été consacrée aux leçons pratiques. Le Ki Shin Taïjutsu est un sport d’autodéfense (arts martiaux). Ki signifie : énergie, Schis : esprit, Taï corps et Justu : défense. Ce qui peut désigner l’autodéfense en utilisant la force intérieure et spirituelle.
Dirigée par maître Jalal Zouhaïr délégué officiel du Ki Shin Taïjutsu au Maroc et en Afrique, cet après-midi a connu des enchaînement techniques de haut niveau ponctués par les katas supérieurs et des applications concrètes de self- défense contre un ou plusieurs adversaires avec arme blanche.
Cependant, les participants présents ont prêté une importance particulière au bon encadrement et à l’ambiance amicale et sportive qui a marqué le stage dans son intégralité et notamment le maître Jalal Zouheïr, élève de maître Pland Boudet celui qui a mis au point cette nouvelle méthode du Ki Shin Taïjutsu.
«Je suis très satisfait du bon déroulement de ce stage qui ne fait que confirmer une fois encore que la famille de Ki Shin Taïjutsu s’agrandit d’année en année. Le niveau des encadreurs est remarquable, je saisis l’occasion pour saluer au passage tous ceux qui œuvrent de près ou de loin pour le développement et la vulgarisation de ce notre sport au Maroc», déclare maître Jallal Zouheïr. Cette journée a été clôturée par une cérémonie de remise des diplômes aux participants.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *