Kia cee’d Cup : Baptême du feu à Agadir

Kia cee’d Cup : Baptême du feu à Agadir

Après la réussite de la formule nationale «Rio Cup», qui avait duré trois ans et connu deux participations lors du Marrakech Grand Prix (comme course d’accompagnement), Kia Motors Maroc (KMM) revient à la charge avec la «cee’d Cup».
Un nouveau championnat national, organisé sous l’égide de la Fédération royale marocaine des sports automobiles (FRMSA) et mettant en lice des pilotes marocains qui s’affrontent à armes égales, en l’occurrence une Kia Pro_ceed adéquatement préparée par KMM.
À noter que c’est la première fois, dans un championnat automobile national, que des voitures de courses carburent au diesel ! À partir d’une Kia Pro_ceed (unique voiture garantie 7 ans au Maroc) animée d’un 2.0 litres CRDi, le département sportif de KMM a concocté un bolide parfaitement adapté à la compétition.
À commencer par le moteur dans la puissance a été portée de 140 à 180 chevaux, tandis que l’amortissement a entièrement été revu, en adoptant un dispositif de suspension provenant de Corée et conçu par un spécialiste en la matière (SMA). L’aspect sécuritaire n’est pas en reste avec le montage, sur toutes les voitures, d’arceaux homologués par la FIA (Fédération internationale de l’automobile). Le tout, sans pour autant grever le véhicule qui, au final, n’affiche qu’environ 1,1 tonne sur la balance, poids qui favorise de belles performances.
Pour le moment, le plateau compte 8 voitures, mais il sera porté à 10 dans quelques semaines. En attendant, la cee’d Cup a déjà effectué son baptême du feu. En effet, la première course a eu lieu le week-end dernier à Agadir.
Une épreuve qui s’est déroulée sur terre et qui, aux dires de ceux qui y ont assisté, a été «spectaculaire». Entre le comportement des véhicules (du drift, un tête-à-queue…) qui a d’ailleurs étonné plus d’un, puis l’ambiance à la fois sonore et poussiéreuse, on se serait presque crus dans une manche du championnat WRC.
Il faut dire aussi que ce plateau est très diversifié, puisqu’il mêle autant des pilotes novices que des grands As marocains du volant, parmi lesquels on pourrait citer : Youssef El Marnissi, Hicham Mennane, Ahmed Fadli, Mounir Benamer ou encore, Jaouad Belkhouya qui avait fait ses armes (et ses preuves) durant les trois années de la Rio Cup. C’est d’ailleurs lui qui s’est livré à un duel fratricide avec Hicham Mennane, lors de cette première course que ce dernier a finalement remportée.
Prochain rendez-vous ce week-end toujours sur ce même circuit gadiri. Un terrain de jeu qui promet une rude bataille entre des Kia qui n’ont désormais plus rien à prouver.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *