Kick-Boxing : un spectacle de qualité

Kick-Boxing : un spectacle de qualité

La soirée de gala de kick-boxing organisée, jeudi dernier, à Tanger a tenu ses promesses. Le public qui a été nombreux a eu droit à un spectacle de haut niveau. Les kick-boxeurs résidant à l’étranger, mais aussi les combattants locaux ont fait preuve d’un esprit très compétitif.
Les organisateurs de ce show ; à savoir l’Association "Argan" des Maghrébins résidants en Hollande et la Ligue du nord de kick-boxing n’ont pas caché leur satisfaction.
Pour Mustapha Rhannam, président de la Ligue du nord, les combats ont été marqués par une grande technicité de la part et des kick-boxeurs.
Il souligne, toutefois, que le niveau technique des rencontres n’est guère une surprise, vu que des kick-boxeurs de gros calibre étaient présents lors de cette soirée. «On a assisté à un spectacle de grande qualité que se soit au niveau technique ou au niveau compétitif. Tous les matchs, sans exception, ont été très serrés. Trois matchs se sont achevés par KO. Hélas, le combat, qui opposait Kamal Al Amrani et Zghari Nabil, les deux stars de la soirée, a été arrêté par l’arbitre au deuxième round. Et je tiens également à souligner que l’arbitrage, lui aussi, a été à la hauteur. On ne peut que s’en féliciter», a précisé M.Rhannam.
La soirée avait débuté par un combat local où Zridi Soufiane (Marrakech) s’est imposé, sans difficultés, face à Zouaoui Driss (Larache). Le second combat a opposé Annouar Atigui, kick-boxeur local, à Brahim Yakoun qui évolue en France.
Un duel très disputé qui s’est achevé par une victoire d’Annouar Atigui, médaillé d’or du Tournoi international de Thaïlande.
L’ autre duel était celui qui a opposé Hallaoui Badr à Tijarti Mourad, un Marocain résidant en Hollande. Ce dernier, qui n’est autre que le frère du champion du monde Fikri Tijarti, a fini par arracher la victoire suite à un combat plein de suspense. Enfin, la rencontre-phare de la soirée a opposé Kamal Al Amrani, champion d’Europe résidant en Allemagne, au champion arabe Nabil Zghari. Le duel n’a malheureusement duré que deux rounds et un arrêt du combat par l’arbitre a signé la victoire de Kamal El Amrani. «Globalement, on peut dire que le gala a été réussi. L’organisation a été impeccable. J’avoue qu’au début, on a eu quelques problèmes d’éclairage, mais cela a été vite réglé», affirme Mustapha Rhannam. «En tout cas, ce fut une très bonne expérience. Beaucoup de Marocains résidant à l’étranger sont venus voir les champions, qui évoluent dans d’autres pays, jouer pour la première fois, sous les couleurs du drapeau national», renchérit le président de la Ligue du nord. Sur un même ton de satisfaction, Lahcen El Hilali, promoteur de sport, souligne que «le but de la soirée était de vulgariser ce sport dans la région du Nord. C’est déjà pas mal pour un début. On espère que lors des prochains galas, les sponsors nous suivront» …«Je tiens à remercier les autorités locales qui ont été de grand secours et aussi l’Association "Argan" pour les efforts qu’elle a fournis», a-t-il conclu. Les origines du kick-boxing remontent aux années 70. À cette époque, plusieurs pratiquants de karaté se sentirent frustrés par les réglementations en vigueur. Ils cherchèrent alors un système dans lequel ils pouvaient utiliser coups de pieds et de poings dans un vrai combat en frappant l’adversaire pour s’assurer de l’efficacité de leurs attaques. Ce fut alors la naissance de qu’on appelait le "full contact karaté", l’ancêtre du kick-boxing.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *