Klinsmann appelle les clubs à «faire plus»

Klinsmann appelle les clubs à «faire plus»

«Les entraîneurs de Bundesliga savent que j’ai beaucoup de respect pour leur travail, mais j’ai toujours dit que nous devions faire plus», a déclaré Klinsmann au bi-hebdomadaire de référence du football Kicker. Selon le sélectionneur allemand, en poste depuis août 2004, «nous avons perdu beaucoup, vraiment beaucoup, de terrain, notamment en matière de déplacements des joueurs sans le ballon». Autre grief, récurrent, de l’ancien international aux 108 sélections, les lacunes physiques des joueurs allemands.
«On a beaucoup critiqué l’encadrement de l’équipe d’Allemagne par le passé, parce que nous avions dit que parmi les internationaux, certains pouvaient encore progresser de 20 à 30% pour atteindre la plénitude de leur potentiel physique», a rappelé Klinsmann, 41 ans. Klinsmann a certes admis dans cet entretien qu’il n’était pas possible de "comparer la Bundesliga à la sélection nationale, car un entraîneur de club doit travailler sur une saison, avec trois compétitions au programme".


Cris : «Pas d’animosité entre la France et le Brésil»
Le défenseur de Lyon (champion de France) Cris,  affirme qu’il "n’y a pas de d’animosité entre la France et le Brésil" avant le quart de finale entre les deux pays samedi à Francfort lors du Mondial-2006 de football, et estime que le match se jouera sur "peu de choses", précisant que «celui qui fera le moins d’erreurs gagnera. C’est un quart entre deux grands noms du football. Il y a des vedettes mondiales, des joueurs d’expérience, des deux côtés. Cela se jouera sur peu de choses. Celui qui fera le moins d’erreurs gagnera. Ce sera un match dur à gagner, très équilibré. Le match sera fermé mais si le Brésil joue son jeu il passera». A la question «comment voyez-vous l’équipe de France? «il répond : «Je crois que leur principale force c’est que le groupe est très uni en ce moment». Ils ont commencé la compétition sans que personne ne croie en eux, et maintenant ils sont en quarts. Ils savent jouer au ballon, ils ont des attaquants rapides. Et ils ont leur cerveau Zidane qui sait mettre le ballon où il veut. Cela a fait la différence jusqu’ici. La France a d’excellent joueurs comme Henry et Zidane que tout le monde connaît. Mais attention, il y a aussi Ribéry, qui est un espoir et qui joue très bien. Il est jeune, il a fait une super saison, il court partout, il est appliqué, il se bat sur tous les ballons. C’est sa première Coupe du monde et il veut montrer tout ce qu’il a. Il faut qu’on fasse attention à ces joueurs-là".


80.000 anglais attendus à Gelsenkirchen
La police de Gelsenkirchen a annoncé jeudi un renforcement des contrôles pour le quart de finale du Mondial-2006 de football samedi entre l’Angleterre et le Portugal dans cette ville de l’ouest de l’Allemagne, où sont attendus quelque 80.000 supporteurs anglais. «Nous allons montrer une présence renforcée et étouffer dans l’oeuf les éventuels actes de violence», a déclaré un porte-parole de la police de Gelsenkirchen. A l’occasion de ce match, l’effectif de la police de Gelsenkirchen seront considérablement accru, et des collègues anglais et portugais viendront lui prêter main forte, a-t-il ajouté. De son côté, la police fédérale allemande effectuera des contrôles en amont aux frontières, dans les gares et les aéroports du pays. La semaine dernière à Stuttgart, la police allemande avait interpellé quelque 400 supporteurs, pour l’essentiel anglais, lors d’affrontements avec des supporteurs allemands, en marge du match de quart de finale Angleterre-Equateur (1-0) le 25 juin.


Lippi remercie encore Totti pour son penalty
Le sélectionneur italien Marcello Lippi a remercié jeudi son attaquant Francesco Totti pour son penalty face à l’Australie (1-0), qui a qualifié l’Italie en quart de finale du Mondial-2006 de football et a eu un "grand impact psychologique" dans l’équipe.
"Le penalty de Totti a été si important pour nous et a eu un grand impact psychologique pour l’équipe, a expliqué le technicien en conférence de presse. Ce geste nous a donné tant de joie! Son penalty est très important dans la dynamique de montée en puissance de l’équipe, a poursuivi Lippi. Je l’avais laissé sur le banc au début du match, car il devait récupérer du match précédent contre la République tchèque (2-0)". Le Romain était resté absent des terrains pendant quatre mois après une fracture au péroné gauche en février. Il avait repris avec son club à la mi-mai lors d’un match de Coupe d’Italie et avec la sélection seulement début juin en match amical face à la Suisse, avant d’être aligné en matches de poules au Mondial. L’Italie affronte l’Ukraine en quart de finale à Hambourg vendredi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *