«Klinsmann doit rester»

«Klinsmann doit rester»

«Quand un entraîneur a atteint son objectif, il doit se retirer, mais pour Klinsmann, la défaite en demi-finale doit au contraire être une incitation à continuer», a déclaré Schumacher. «Cela serait vraiment dommage qu’il laisse l’Allemagne en plan», a ajouté l’ancien international de 52 ans, vice-champion du monde en 1982 et 1986.
Le contrat de Klinsmann, 42 ans, avec la Fédération allemande de football expire en juillet. L DFB semble prête à lui offrir un nouveau contrat, mais l’ancien attaquant international a avoué mardi vouloir réfléchir à son avenir. Klinsmann a souvent été critiqué depuis sa nomination en août 2004, mais les responsables du football allemand, les anciennes gloires et principaux médias du pays l’exhortent à signer un nouveau contrat pour participer avec son équipe, rajeunie et revigorée, à l’Euro-2008 en Autriche et Suisse. Uli Hoeness, le manageur général du Bayern Munich, pourtant l’un de ses détracteurs les plus   farouches, a ainsi demandé mercredi matin Klinsmann à poursuivre son travail.


30 millions d’Allemands ont suivi Italie- Allemagne à la télé
La demi-finale Italie-Allemagne (2-0 a.p) du Mondial 2006 de football a été suivie mardi soir, par près de trente millions de téléspectateurs allemands, a indiqué mercredi la chaîne allemande ZDF. Il s’agit de l’une des 20 meilleures audiences pour un match de football depuis 1980, selon le service d’études des médias à ZDF, qui précise que l’audience de 84% en moyenne est montée à 89% pendant les prolongations. Même si les lieux de retransmission publique ont connu pendant ce Mondial un succès hors du commun -près d’un million de personnes étaient rassemblées dans le centre de Berlin mardi soir pour le match-, c’est encore "à la maison ou chez des amis que les Allemands ont été les plus nombreux" à suivre la rencontre entre la Mannschaft et la Sqaddra Azzurra, a ajouté la même source. «Lors des matches où jouait l’Allemagne, la proportion d’hommes et de femmes étaient pratiquement égales», a-t-on remarqué également.


Incidents en Allemagne après la défaite de la Mannschaft
Des bagarres impliquant des centaines de personnes ont éclaté mardi en Allemagne après la défaite de l’équipe nationale face à l’Italie en demi-finale du Mondial de football, provoquant des dégâts matériels dans des établissements italiens, a indiqué la police. Dans le seul et même Etat-régional de Saxe-Anhalt, plusieurs groupes s’en sont pris à des cibles italiennes. A Quendlinburg, quelque 25 supporteurs frustrés ont pris d’assaut un restaurant, renversant des tables et des chaises. A Magdebourg, le propriétaire d’un restaurant a été légèrement blessé après que des gens eurent renversé des pots de fleurs. Enfin à Stendal, dans la même région, la police a évité une autre attaque au moment où une quarantaine de personnes s’étaient retrouvées dans un café-glacier. A Berlin, la situation a été relativement calme, eu égard au fait qu’un million de personnes étaient rassemblées dans le centre-ville. Toutefois, 45 personnes ont été interpellées, notamment pour insultes, blessures corporelles, ou dans trois cas, pour avoir fait le salut hitlérien.


Italie : 4 millions d’euros en cas de titre
Si les hommes de Marcello Lippi décrochent le titre mondial, le 9 juillet prochain à Berlin, un des partenaires de la Fédération italienne a promis de leur faire un petit cadeau. "Si l’Italie remporte la Coupe du Monde, nous leur ferons cadeau d’un petit extra de quatre millions d’euros", a annoncé le président de la marque Puma. "Les maillots allemands ne se vendent qu’en Allemagne, tandis que les tuniques des joueurs italiens se vendent partout dans le monde", a-t-il expliqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *