La 5ème édition promet : 24 pays pour le Kiteboarding World Cup de Dakhla

La 5ème édition promet : 24 pays pour le Kiteboarding World Cup de Dakhla

«C’est souvent qu’il faut accepter de prendre le risque de faire quelques vagues pour trouver sa voie… Un bateau qui reste au port n’est jamais en danger mais il ne va nulle part». Grâce à cette citation, hélas anonyme, qu’un grand nombre de personnes ont décidé de se tourner vers les sports nautiques.

Leur extraordinaire évolution a donné naissance à une grande variété de disciplines. Notamment le Kitesurf, Wind Surf et Kiteboarding pour ne citer que ceux-là. Ce dernier est particulièrement célébré aujourd’hui à Dakhla, qui abrite la 5ème édition du Dakhla Kiteboarding World Cup et ce, du 18 au 23 mars. Aussi représente-t-elle la 2ème étape du championnat du monde de kitesurf.

Dakhla, cette ville unique, à la fois magique et naturelle, répond à tous les critères pour que l’organisation de cet événement soit à son optimum. D’ailleurs chaque année elle accueille un grand nombre de pratiquants. Pour cette 5ème édition, pas moins de 120 concurrents venant de 24 pays différents, dont le Maroc, prendront part à cette compétition dont l’envergure s’amplifie d’année en année.

Placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette manifestation nautique, organisée par le Professional Kitesurf Riders Association et l’Association Lagon Dakhla pour le kitesurf et les sports de glisse sous l’égide de la Fédération royale marocaine de Yachting à voile, prévoit des show libres (messieurs-dames) et des épreuves de vagues (kitesurf) permettant aux compétiteurs d’engranger un maximum de points en prévision des prochaines étapes, à savoir celles de la France, l’Egypte, la République dominicaine, l’Espagne, l’Allemagne, le Brésil et la Chine. Ponctuée par une nette augmentation du nombre des riders par rapport à l’année dernière, cette édition dont le coup d’envoi a été donné par le wali de la région de Oued Eddahab-Lagouira, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, a été marquée par l’inauguration d’un lac d’entraînement de 200m de longueur sur 70m de largeur, créé selon des normes internationales qui respectent l’environnement.

Avec cette belle initiative, les sports nautiques auront le vent en poupe. Pour beaucoup le kitesurf est difficile à pratiquer. Pourtant il est plus accessible qu’on pourrait le croire. Le Kitesurf associe une aile de traction (cerf-volant) à une planche légère sous les pieds. Soulevé par le vent, il suffit d’effectuer des sauts prodigieux qui procurent des sensations à faire monter l’adrénaline à son maximum. Le Kite ça donne des ailes !
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *