La bébâcle algérienne suscite l’ire de la presse

C’était suite à la piètre  prestation du Onze algérien, dimanche à Oran, face à son homologue du Nigeria, (2-5), lors des éliminatoires combinées du Mondial et de la CAN 2006 (Groupe 4).
Sur un même ton empreint de déception et de colère, les commentateurs ne ménagent pas leurs critiques contre "le jeu confus" des "Fennecs", coupables, à leurs yeux, d’avoir sombré complètement en fin de match, en encaissant trois buts successifs.
"Les joueurs algériens tels Saifi, Boutabout et Ziani ont, certes, tenté de faire jeu égal avec leurs adversaires, en réussissant à revenir à la marque après deux buts encaissés en première mi-temps, mais force est de constater qu’ils ont été malmenés, dominés à outrance, avant de s’avouer vaincus sur des actions meurtrières menées parfois depuis la défense adverse", écrit le journal "L’expression". Cette défaite, ajoute-t-il, s’apparente à un "véritable naufrage", mais "force est de reconnaître que notre élimination nous l’avons bien consommée lors d’une autre mémorable raclée devant le Gabon à Annaba".
"Le Quotidien d’Oran" qualifie, lui, de "revers cinglant" cette défaite en soulignant que "les dix dernières minutes furent terribles pour les Algériens" et qu’au lieu de continuer à jouer selon le même schéma qui leur a permis de revenir au score, "les joueurs algériens ont préféré les rushs qui excitent, certes, le public mais qui ne font qu’entretenir l’illusion".
Le même ton courroucé domine dans les autres commentaires, à l’instar de celui d’"El Watan", pour qui "cette fois-ci la coupe a débordé car les déceptions ne viennent pas seulement du résultat mais beaucoup plus des différentes humiliations que semble se complaire à collectionner la discipline".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *