La Botola aux allures du verdict final

La Botola aux allures du verdict final
La Botola Pro Elite-1 arrive à sa dernière ligne droite. Et sa 29ème journée peut être considérée comme des starting-blocks car quand nous les ratons nous avons peu de chance d’être vainqueur à l’arrivée. Cet axiome, tous nos clubs en sont intimement conscients. Aujourd’hui plus que jamais, ils sont amenés à se donner à fond pour terminer la saison sur une bonne note. 
 
L’affiche de cette journée est bien évidemment celle qui mettra aux prises samedi le Husa au Wydad au grand Stade d’Agadir. Ce match est mathématique. Deux possibilités sont offertes au leader pour glaner le titre : la victoire ou le nul. Le cas échéant, les Rouges pourraient savourer leur 18ème titre de champion du Maroc avant même de disputer la dernière journée. En effet, le dauphin l’OCK se trouve actuellement avec six points derrière le leader, à deux journées seulement de la fin de saison. Pour espérer toujours gagner le titre, les Khouribguis doivent l’emporter face au Moghreb de Fès et espérer un faux pas du Wydad avant de le croiser et le battre lors de la dernière journée. 
 
En l’absence de surprises, la première et deuxième place sont pratiquement connues, chose qui ne l’est pas pour la troisième. Bien qu’elle soit actuellement occupée par le MAT avec 44 points, cette place est  également convoitée par le KACM (43), le FUS (41) et en moindre mesure le 
DHJ (39). Justement, ce dernier reçoit dans son jardin les Marrakchis dans un match qui s’annonce d’ores et déjà ardu. 
 
Concernant le MAT, ceux qui jugeront sa rencontre au stade de Saniat Rmel face au CAK Khénifra d’être à la portée peuvent bien se tromper. Le CAK a besoin du moindre petit point pour sortir sa tête de l’eau et donnera pour l’occasion du fil à retordre aux représentants de la Colombe Blanche. L’ardeur sera également très présente à Rabat quand l’AS-FAR croisera le fer avec le CRA Hoceima. Mis sous l’aune de la dure réalité du classement, les deux formations ont encore les pieds entre deux divisions, puisque mathématiquement, elles n’ont pas encore garanti leur maintien avec l’élite. 
 
Idem pour le KAC et l’IZK. Cette rencontre revêt plus d’importance pour les Kénitris qui cherchent une victoire pour pousser le grand ouf de soulagement. Contrairement à l’IZK pour qui le destin semble a priori l’envoyer la saison prochaine en D2. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *