La caravane rallie Casablanca

La caravane du basket-ball est dans sa deuxième étape après celle de Salé. Selon le président de la commission des arbitres, M.Ayachi, plus de 700 enfants ont jusqu’à présent participé au tournoi. Il a fallu aux organisateurs la programmation davantage de matches après l’afflux très important des enfants pour prendre part à la caravane du basket. M.Ayachi n’a pas manqué de souligner l’importance accordée par la wilaya, les collectivités locales, la délégation de la Jeunesse et des Sports ainsi que les associations sportives, clubs et autres à cet événement.
Pour ce qui est de Casablanca, les enfants, qui se sont produits dans la place Mohammed V, étaient au nombre de 700 dont 200 filles, âgés de 10 à 15 ans. C’est dans une ambiance bon enfant que s’est déroulée cette deuxième étape. Après son passage, la caravane laissera 10 terrains, 250 ballons et 500 Tee-shirts.
Les ex-gloires n’ont pas raté l’occasion pour venir encadrer les futurs basketteurs. Parmi ces derniers, nous avons reconnu Mjaed, le coach du TSC, Brahim El Guers, Bouchaïb El Guers, ex-coach du WAC, Harras Bouchaib, directeur administratif du WAC, Kheir, de la ligue de la Chaouia et ex-butteur du Raja, en plus de la présence de plusieurs membres fédéraux et arbitres.
En ce qui concerne le sponsor «Nido», ce dernier n’a pas manqué de servir du lait a tous les participants durant toute la journée. On ne peut clôturer ce chapitre sans noter la présence d’une équipe médicale qui veillera à l’état de santé des enfants durant tout le parcours de la caravane en plus de l’équipe médicale qui sera mise à la disposition de la caravane de basket toutes les fois que cette dernière atterrit dans une ville respective. La caravane comporte vingt personnes, dont des techniciens, des journalistes et des encadreurs. Tous pour un seul objectif: veiller au bon déroulement de cette fameuse caravane de basket-ball. Il est à noter que le public présent n’a pas tari d’applaudissements et d’encouragements, pour les jeunes basketteurs qui ont développé un jeu de qualité en dépit de leur bas âge.
Ces derniers ont forcé le respect et n’ont pas manqué de frapper à l’oeil des techniciens de basket présents sur les lieux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *