La Côte d’Ivoire et le Mali rassurent

La Côte d’Ivoire et le Mali rassurent

La Côte d’Ivoire, qui a battu le  Nigeria 1 à 0 dans le premier gros choc de la Coupe d’Afrique (CAN-2008), et le  Mali, vainqueur du «petit» Bénin sur le même score, ont pris les rênes du  groupe B, le plus relevé, lundi à Sekondi. La bonne affaire du groupe B est pour la Côte d’Ivoire, nantie de trois points grâce aux dribbles géniaux de Salomon Kalou, qui a traversé la défense verte pour battre Austine Ejide. Comme souvent, un match serré entre deux bonnes équipes s’est débloqué sur une action individuelle.
Les Nigérians, eux, ont raté leur entrée, et leur prochain match contre le  Mali, vendredi, vaudra son pesant d’or. Les hommes de l’Allemand Berti Vogts  devront gagner pour rester en course pour les quarts de finale. Un nul pourrait compromettre presque toutes leurs chances. Cette victoire permet à la Côte d’Ivoire d’aborder plus tranquillement les  deux autres rencontres, contre le Bénin (vendredi) puis le Mali (mardi 29/01),  alors que les Nigérians vont devoir écarter le redoutable Mali (le Bénin est  l’équipe la plus faible du groupe) s’ils veulent aller en quarts de finale.  La victoire des « Aigles » du Mali était plus attendue, Le Mali et ses professionnels jouant  dans les meilleurs clubs européens ont, comme prévu, battu le Bénin et ses  joueurs de 2e, 3e voire 4e division, mais sur le score minimum (1-0). Cette victoire était indispensable pour les « Aigles », lancés dans une course à trois pour la qualification en quarts de finale avec le Nigeria et la  Côte d’Ivoire. Il s’agissait de ne pas laisser de plumes contre l’adversaire le  moins redoutable. Les Maliens du capitaine Mahamdou Diarra (Real Madrid) sont maintenant attendus  de pied ferme par les Nigérians qui ne pourront pas se permettre un  second faux-pas. L’«Aigle» malien a pris dans ses serres l’«Ecureuil» béninois, qui lui a  échappé une mi-temps avant de céder sur un pénalty de Frédéric Kanouté (FC  Séville) dès le début de la seconde période (49). Dramane Traoré (Lokomotiv Moscou) a été fauché par Alain Gaspoz qui joue en Championnat amateur helvétique à Bagnes (D5). Malgré le baroud des dernières minutes, soutenus par leurs nombreux supporteurs dans un stade un peu dégarni par le départ de nombreux Ivoiriens et   Nigérians venus assister au premier match de la journée, les Béninois étaient  trop justes. Et leur meilleur atout, Razack Omotoyossi, l’Ecureuil venu du  froid (il joue en Suède à Helsingborgs), s’est enfermé dans une partition improductive de soliste. tant l’écart était  grand entre une équipe qui puise dans les meilleurs clubs espagnols (Mahamadou Diarra au Real Madrid, Seydou Keita et Frédéric Kanouté au Séville FC) et un  onze béninois qui ne compte que deux joueurs de 1re division européenne (Razack  Omotoyossi à Helsingborgs/SWE et Stéphane Sessegnon au Mans/FRA). Cette première journée n’a pas encore permis de voir les stars du «groupe de la mort», hormis Kalou. Son coéquipier de Chelsea, le capitaine Dider Drogba, était éteint.  Il a reconnu ne pas être «à 100%» depuis son opération au genou début décembre) et Nwankwo Kanu, l’homme au brassard des «Super Eagles», est sorti sur blessure. Côté malien, Kanouté n’a marqué que sur pénalty, et Diarra et Keita, milieux défensifs, n’ont pas eu trop à se démener pour endiguer les timides offensives du Bénin. Tous ces grands joueurs ont sans doute gardé des forces pour les prochains chocs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *