La coupe du trône des surprises

La Salle du complexe sportif Sidi Mohammed a abrité le derby casablancais qui a mis aux prises la Rabita au Raja. Avant la rencontre, tous les adeptes de la petite balle ne donnaient que peu de cas au Raja face à la force de frappe des joueurs de Derb Ghalleb. Une erreur d’appréciation qui a peut-être effleuré les esprits des joueurs de la Rabita qui semblent avoir vendu la peau de l’ours avant de l’avoir abattu. En tout cas les poulains du coach Kamal Guennoun ont oublié qu’un match de handball n’est jamais gagné d’avance, surtout lorsqu’il s’agit de la coupe qui réserve beaucoup de surprises. Une surprise qui arriva aux dépens de la Rabita avec son riche et long palmarès.
Les deux formations ont évolué avec leurs meilleurs éléments entre autres Redouane Sellami, Kamal Guennoun, Mohammed Bennouna, Daouni, Hicham Bengadi pour la Rabita et Etota, Khalid Lemrifki, Youssef Bennani, Hafid Benbouazza pour le Raja. Dès le début de la rencontre, les détenteurs de la dernière coupe du trône ont été dominés par une équipe rajaouie très engagée, volontaire et entièrement motivée. Les verts et blancs affichèrent une condition physique sans failles et ont fait montre et d’une adresse remarquable avec un taux de réussite de 75 %.
Par contre, les sociétaires de la Rabita étaient dans un jour sans éclat puisque le taux de réussite n’a pas dépassé les 65% . À 7’30 de la pause, les Rajaouis menaient encore alors par (7-11) avant achever ce premier half sur la marque (11-13). À la reprise, la tactique (six-zéro) adoptée par les joueurs de Derb Ghallef a facilité la tâche aux Rajaouis qui ont su profiter des lacunes défensives de leurs adversaires .A 3’42, le score était de (26-29) en faveur du Raja et à 2’26 (28-30) avant que la Rabita n’égalise à 30-30. il a fallu recourir aux prolongations pour départager les deux équipes et c’est finalement la Raja qui a pris le dessus en emportant le match sur le score de 36 à 34. Dans un match équilibré, les FAR ont affronté l’USF.
Lors de cette partie, la chance a joué en faveur des militaires puisque les deux protagonistes ont déployé un jeu ouvert et ponctué qui a plu énormément aux spectateurs présents. La partie s’est terminée par le score étriqué de 26 à 25 en faveur des militaires. À Settat, le KACM au passé glorieux a affronté la CUHM, finaliste de la dernière édition de la Coupe du Trône.
Tous ces facteurs font de ce match un des meilleurs de ces quarts de finale. Le ton va être rapidement donné. Dès les premières minutes, les «Communautaires » ont pris d’assaut le but du KACM pour mener au score à la mi-temps par (13-8). Après le retour des vestiaires, les casablancais ont accusé un passage à vide, ce qui a permis aux coéquipiers de Gaouch (KACM) de rattraper le retard pour égaliser.
Mais ce n’est que partie remise puisque Fazri ( CUHM), auteur de 10 buts, a donné l’avantage à ses coéquipiers du hay mohammedi pour s’emparer d’une précieuse victoire. La jeunesse et la fougue des joueurs du CUHM ont primé sur l’expérience du KACM pour que le match se termine sur le score très serré de 26- 27 en faveur des Casablancais.
Pour sa part, le CODM, très bien motivé par le titre de champion du Maroc, n’a trouvé aucune difficulté pour venir à bout d’une jeune équipe de Sidi-Kacem. Cette dernière n’avait rien à perdre mais tout à gagner, surtout qu’elle avait le privilège de rencontrer la pléiade des grands joueurs tels que Karim Bouhadioui et consorts.
La partie se termine sur le score sans appel de 29 – 17 en faveur des Meknassis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *