La course au mondial a commencé

La concurrence sera ardue entre le Maroc, l’Egypte, la Libye, la Tunisie, le Nigeria et l’Afrique du Sud. Ces six pays africains ont réagi à la décision de la Fédération internationale de football (FIFA) d’organiser le plus prestigieux rendez-vous footballistique au monde dans le continent noir, a annoncé lundi un communiqué de l’instance internationale. Cette décision de limiter les candidatures aux pays africains obéit au système de rotation entre les continents dans l’organisation du Mondial. Elle avait été confirmée par le Comité Exécutif de la FIFA lors de sa séance du 23 septembre 2002 à Zurich.
Ce chiffre de six pays n’a été connu qu’à la dernière minute. Deux pays ont effet attendu la dernière minute pour dévoiler leur candidature. La date-limite du dépôt des candidatures ayant été fixée au 31 décembre 2002, le Nigeria et la Tunisie n’ont fait acte de leur intention d’organisation que le 30 décembre. Les autres pays par contre l’ont fait depuis plusieurs semaines. Le premier pays à avoir annoncé son intention est l’Afrique du Sud. Une annonce qui intervient après son échec d’organiser la Coupe du monde 2006, confiée à l’Allemagne. Elle s’est donc inscrite la première dès le 5 novembre. Le Maroc, dont c’est la quatrième candidature, a été le deuxième pays à se lancer dans le bain. Il a déclaré son intention de se mettre dans la course le 13 novembre dernier. Une décision prise après que le royaume ait échoué à organiser les Coupes du monde de 1994, confiée aux Etats-Unis, de 1998 organisée en France et de 2006, prévue en Allemagne. Le 2 décembre, ce fut le tour de la Libye de se porter candidate à l’organisation du Mondial alors que la décision de l’Egypte a été rendue publique par le ministre égyptien des Sports le 16 décembre.
Prenant connaissance de ces informations communiquées par la FIFA, les six fédérations candidates recevront le cahier des charges réactualisé d’ici le 31 janvier 2003. La candidature officielle pour l’organisation de la Coupe du monde 2010 devra être déposée avant le 30 avril 2003. Jusqu’à cette date, ces pays africains pourront confirmer ou retirer officiellement leur déclaration d’intention. Les associations nationales qui confirmeront leur candidature auront ensuite jusqu’au 31 août 2003 pour présenter leur dossier de candidature à la FIFA. Le véritable travail des experts de la FIFA commencera par la suite.
Dans les mois suivant le dépôt du dossier, la FIFA inspectera les différents sites et un rapport sera remis au Comité exécutif en avril 2004. Le sprint final commencera alors pour les pays en lice. La désignation finale du pays organisateur de la Coupe du monde 2010 qui réunira 32 équipes se déroulera dans le courant du mois de mai 2004.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *