La déconfiture du Mouloudia

La déconfiture du Mouloudia

La rencontre, qui a mis aux prises le Mouloudia au Kawkab, a opposé  deux formations en quête de stabilité pour éviter les tracas de fin de saison. Et si les uns ont réussi une mutation en douceur, les autres continuent de sombrer au bas du classement et c’est le cas pour les locaux. Le Kawkab a vite acculé son adversaire du jour dans sa propre portion de terrain. Grâce à un schéma tactique des plus simples qui s’appuie essentiellement sur des passes transversales avec fixation  au niveau de la défense axiale du MCO.
Les failles défensives du  Mouloudia étaient dénudées au grand jour. Il suffisait de harceler cette défense axiale pour marquer. C’est sur  un  cafouillage des plus anodins, devant les bois d’Azhari, que le demi marrakchi Koné a donné l’avantage aux siens dès la dixième. Un but précoce qui allait enflammer la partie.
Secoués par ce but, les locaux tentèrent d’égaliser mais il leur manquait  beaucoup de lucidité. La palme de l’imprécision revint à Berrabeh qui continue à handicaper les siens par ses passes à l’adversaire. Il fallait que Labhije contribue dans cet élan offensif. Ses passes sur la droite ont  failli fructifier si Bouchakour, aux 18ème et 38ème avait bien cadré ses déviations de la tête.  Sa reprise  à la volée, à la 15ème  était plus spectaculaire que précise. Mais à part les incursions de Bouchakour, les locaux n’ont pas réellement inquiété le gardien Bouabdellaoui. Pis encore Mariana, à la 41ème, dans ses tirs puissants a tenté le tir surprise de loin, malheureusement pour lui, le gardien Azhari était vigilant. En seconde période, le Mouloudia s’est montré plus entreprenant grâce notamment à l’apport de la nouvelle recrue Nicolas Ndione qui était  plus efficace et utile  en tant qu’ailier. Ses débordements aux 65ème et 71ème ont semé la panique dans la défense marrakchie, mais aucun joueur local n’était à la réception pour concrétiser cet effort. La cohésion nécessaire et le bon emplacement sont des exercices qui handicapent le MCO. De son côté, Labhije 73ème  a offert à Amadou l’opportunité de se mettre en évidence mais ce dernier  a complètement raté un but qui était à sa portée. Juste sur le contre qui s’en suivit, Mariala en maître avéré du milieu du terrain, sert Ben Boubker en profondeur sur le flan gauche .Ce dernier crochète parfaitement et met Meddah dans le vent avant de dresser un tir à ras de terre qui n’a laissé aucune chance au keeper Azhari. C’était le but qui a tué la partie du moment que le Mouloudia était dans l’incapacité de renverser la tendance. Certes, les tentatives n’ont pas manqué et les joueurs ont essayé de se mettre en évidence à l’instar de Bouchakour et Ndione. A eux seuls, ils ne pouvaient menacer un KACM bien organisé et avec des joueurs qui ont fait preuve d’une grande maturité technico-tactique. Les quinze dernières minutes furent marquées par un va-tout de la part des deux formations. Le Mouloudia tentant l’impossible à l’instar d’Amadou qui a raté un but tout fait en se présentant seul devant Bouabdellaoui (83ème) et de Nicolas qui s’est bien infiltré sur le flanc droit mais qui n’a pu battre un gardien expérimenté (87ème). De leur côté, les Meriala et Ben Boubker excellaient dans l’exercice des contres et des unes deux pour disloquer une défense sans âme.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *