La fédération internationale d’automobile revoit sa numérotation

Max Mosley est décidément un seigneur incompris. Le président de l’honorable FIA avait voulu faire plaisir aux comptables des écuries en établissant la liste des engagés pour la saison 2002 sans toucher à la numérotation 2001. Raison invoquée, en terme de marketing et de produits dérivés, il était finalement plus simple de garder son numéro de la saison précédente. Un geste plutôt malhabile puisque la F1 a encore quelques traditions qui ne peuvent pas être rayées d’un simple trait de plume même pour des raisons bassement matérielles. Sur le site dailyf1 , Peter Sauber, dont les monoplaces devaient si la logique était respectée décrocher les numéros 7 et 8, avouait qu’il ne saisissait pas les subtilités de la décision. «Je ne sais pas quoi vous dire ni vous expliquer la raison de cette décision. Nous avons fait le maximum cette saison pour avoir le meilleur classement possible… et c’est justement cette année où l’on décide de ne pas changer la numérotation. Je suis très déçu et pour le moment je ne veux plus m’exprimer sur ce sujet», avouait le patron suisse de l’écurie Sauber.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *