La fédération iranienne s’accroche à son sélectionneur Queiroz

La fédération iranienne s’accroche  à son sélectionneur Queiroz

Il restera à la tête de la sélection bien au-delà du Mondial

La Fédération iranienne de football a proposé au Portugais Carlos Queiroz, dont le mandat de sélectionneur arrive à terme dans quelques mois, de continuer à entraîner le Onze iranien après le Mondial 2018 en Russie, rapporte mercredi l’agence officielle iranienne Irna.

Âgé de 65 ans, M. Queiroz entraîne la «Team Melli» depuis 2011. Son contrat devait normalement prendre fin à l’issue du Mondial-2018.

Le président de la Fédération iranienne de football, Mehdi Taaj, «a eu de bonnes négociations avec Queiroz, et si elles portent leurs fruits, son contrat d’entraîneur-chef de l’équipe nationale sera prolongé jusqu’en 2019», écrit Irna, en citant Abdolkazem Taleghani, un des membres du comité directeur de la fédération.

Une telle prolongation permettrait à M. Queiroz de continuer d’entraîner l’équipe iranienne jusqu’à l’issue de la prochaine Coupe d’Asie des Nations, qui doit s’ouvrir en janvier 2019 aux Émirats Arabes Unis. Le coach portugais doit encore faire connaître sa réponse. Mais «il est fort probable que le contrat de M. Queiroz avec la fédération soit prolongé», a estimé M. Taleghani. A la tête de la sélection iranienne, l’ancien entraîneur de l’équipe nationale portugaise est parvenu à qualifier l’Iran pour sa quatrième phase finale en Coupe du monde, en dépit de difficultés financières liées aux sanctions internationales décrétées contre la République islamique à cause de son programme nucléaire.

Sous sa direction, l’Iran a été la troisième équipe à obtenir son billet pour le Mondial russe, après la Russie et le Brésil. En poule (Groupe B), l’Iran doit rencontrer en juin le Maroc, l’Espagne et le Portugal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *