La fin du rêve marocain

La fin du rêve marocain

C’est fait. Le Gabon et le Cameroun sont désormais persuadés qu’ils disputeront les phases finales du Mondial 2010. Les équipes marocaine et togolaise se sont inclinées, samedi lors de la cinquième et avant-dernière journée des éliminatoires combinées Mondial-CAN 2010. Le Maroc a perdu devant son homologue gabonais par 3 buts à 1 à Libreville et ferme la marche du groupe A avec trois points, alors que les Togolais, battus par le Cameroun 3 à 0 à Yaoundé, sont avant-derniers avec cinq unités. «C’est une grande déception ! Nous comptions beaucoup sur cette rencontre pour à la fois défendre nos chances et rester en course pour les deux grands rendez-vous footbalistiques en 2010 (CAN et Mondial), mais j’étais malheureusement surpris par le rendement de l’équipe nationale», a déclaré Hassan Moumen, sélectionneur national. Les Gabonais ont été les maîtres de cette rencontre, ils ont bien joué et les résultats ont suivi.
L’équipe nationale, par contre, se met en place, se cherche pour trouver un style, une organisation. La première mi-temps du jeu s’est caractérisée par la prudence et la vigilance des deux parties, une tactique qui a nui aux nationaux qui se sont laissés aller sans prendre d’initiative. Le premier but des Gabonais est intervenu à trois minutes de la mi-temps. Moise Brou prendra de vitesse la défense nationale et adresse un tir puissant à ras de terre devant Lamyaghri. Le ballon a retenti sur le pied droit de Hicham Mahdoufi avant d’aller se loger dans ses propres filets (1-0). Après la pause, Mounir El Hamadoui, inefficace a cédé sa place à Hicham Aboucherouane qui a tenté d’insuffler une nouvelle dynamique au groupe. Par contre, Alain Giress a vu juste en incorporant son attaquant fétiche Eric Mouloungui, puisque c’est le même joueur qui consolidera l’avantage des siens en inscrivant le deuxième but fatal pour les Lions de l’Atlas (2-0). Daniel Cousin par la suite a aggravé le score suite à un tir puissant qui n’a laissé aucune chance à Nader Lamyaghri. En s’acheminant vers la fin de la rencontre, le Onze national a réduit le score grâce à une action individuelle de Adil Taarabt. Résultat final (3-1).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *