La FRMA veut sortir du provisoire

La FRMA veut sortir du provisoire

«La fédération est en train de préparer la tenue de son assemblée générale pour mettre en place une nouvelle structure de gestion de l’athlétisme au Maroc», a déclaré une source proche de la Ligue du Grand Casablanca d’athlétisme.
Contacté par « Aujourd’hui Le Maroc», M’hamed Aouzal, président de la Fédération royale marocaine d’athlétisme, a fait savoir que l’assemblée générale de la FRMA aura lieu au mois de septembre prochain. «J’ai été contraint de reporter la tenue de l’assemblée générale après les jeux olympiques d’Athènes. On a estimé que convoquer maintenant une assemblée générale va créer des remous. C’est pour cela que nous avons décidé de la repousser pour le mois de septembre prochain», a expliqué Aouzal. La question de l’assemblée générale de la FRMA ne date pas d’aujourd’hui. Prévue à deux reprises, elle a été ajournée soit pour des raisons de calendrier soit suite à la décision des différents ministres de la jeunesse et des sports, qui se sont succédé à ce poste, de reporter ladite assemblée. Pourquoi maintenant ? Pour Aouzal, en même temps vice-président de la FRMF, il est temps, vu le contexte actuel marqué par la restructuration et la mise à niveau du sport national, de mettre en place une vision plus claire et plus futuriste de l’athlétisme national. «Ce n’est pas normal qu’un sport, comme l’athlétisme, soit géré de cette manière.
Il faut mettre sur pied un plan d’actions, un programme, une structure et un bureau à même de donner à l’athlétisme une certaine légitimité et une certaine légalité », a tenu à souligner ce dernier. D’autant plus que tous les ingrédients pour le développement de ce sport sont réunis. A commencer par les moyens financiers qui ne manquent. « Nous avons le soutien de l’Etat et des sponsors et nous ferons en sorte que le travail qui a été fait jusqu’à maintenant soit capitalisé », a tenu à préciser ce dernier. À souligner qu’un budget a été alloué à l’extension du centre national d’athlétisme pour doubler la capacité d’accueil des athlètes. Les travaux sont en cours de finalisation. «Le Centre sera prêt d’ici la fin de l’année», a-t-il fait remarquer. Les cadres techniques marocains aussi. Le Maroc regorge de techniciens rodés et confirmés de haut niveau.
D’ailleurs, tous les grands champions marocains, Hicham El Guerrouj, Nezha Bidouane, Amina Aït Hammou, Jawad Gharib, Zhor Lakhmech… sont encadrés par des techniciens marocains. Terre d’athlétisme et de grands champions, le Maroc, cinquième nation d’athlétisme au monde, devant de grosses pointures telle la France, l’Espagne et la Grande-Bretagne, veut aussi être une terre d’accueil des grands événements d’athlétisme. C’est ainsi que Marrakech abritera au mois de juillets 2005 les championnats du monde juniors.
Au jour d’aujourd’hui, 140 pays ont confirmé leur participation. Toujours dans la même optique, le Maroc s’est porté candidat à l’organisation des championnats du monde d’athlétisme 2009. C’est, d’ailleurs, dans cette perspective que le président de l’IAAF, Lamine Diack, effectuera une visite privée au Maroc le 3 juillet prochain. À rappeler que la commission chargée de la gestion de l’athlétisme a été mise en place le 20 août 2000, à la veille des jeux olympiques de Sydney. «Les pouvoirs publics ont estimé qu’il fallait un comité provisoire pour gérer l’athlétisme », a expliqué Aouzal. Comité provisoire qui fêtera bientôt ses quatre ans.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *