La FRMBB renouvelle ses instances

La FRMBB renouvelle ses instances

Après plusieurs reports, l’assemblée générale de la Fédération royale marocaine de basket-ball (FRMBB) s’est enfin tenue le vendredi 31 octobre à l’institut sportif Moulay Rachid à Rabat. C’est le président Nourreddine Benabdennebi qui a pris la parole en premier lieu pour souhaiter la bienvenue à l’assistance et brosser un tableau de la situation de cette discipline au Maroc, avant de passer directement à la discussion des rapports moral et financier qui ont été transmis aux ligues, aux clubs et la presse sportive avant la tenue des assises. Pour ce qui est du rapport moral, il trace le bilan d’une saison marquée par la deuxième édition de la caravane du basket qui a traversé 19 villes-étapes, organisée en collaboration avec la Fédération royale marocaine des sports solaires. Le président de l’instance fédérale a tenu à préciser que cette manifestation a bénéficié 7175 jeunes dont 22% des filles. Le rapport moral a également fait état de la naissance du centre national de formation et d’entraînement de basket-ball qui permettra une formation continue pour les joueurs, les entraîneurs et les arbitres. La mise en place d’une pareille structure de formation reste un grand acquis pour le panier national, souligne M. Benabdenbi. L’assemblée générale de la fédération s’est par la suite attelée à examiner les résultats sportifs des sélections nationales, toutes catégories confondues, que l’on peut qualifier, sans euphémisme, de dérisoires par rapport aux ambitions initiales. Pour ce qui est du basket féminin, comme l’a confirmé le président Benabdenbi, la participation de nos basketteuses ne dépasse guère le stade de la configuration au lieu de la compétition. Ce niveau pour le moins déplorable est à imputer en grande partie à la situation financière des clubs. A cause d’une conjoncture défavorable, les coups de coeur des mécènes et autres sponsors ont connu une grande baisse. Une situation qui ne s’arrange guère et qui engendre une grande désaffection du public qui boude nos salles. Pour sortir de cette impasse, a fait remarquer le président de la fédération, le basket-ball national et même les autres sports collectifs nécessitent l’organisation des journées d’études et l’implication de tout le monde. Sans être houleux, ce qui est un bon signe, les débats de cette assemblée n’en furent pas moins pertinents, même si plusieurs interventions se sont articulées autour des problèmes internes de certains clubs, comme par exemple la contestation d’un joueur parti évoluer sous d’autres cieux. Il s’agit du cas de l’ex Rajaoui Monir Bouhlal qui évolue actuellement au Qatar et dont le transfert est fort contesté par le Raja. Quant au rapport financier, il relate une rationalisation de la gestion financière de l’instance fédérale et fait apparaître de façon détaillée les dépenses et les recettes de la FRMBB. Cette saison a connu une première pour le panier national. En effet, l’instance fédérale a décidé de récompenser les finalistes de la coupe du Trône ainsi que le champion et le vice-champion. A la fin des débats, les deux rapports ont été approuvés à l’unanimité. Le dernier de point de l’ordre du jour etait du renouvellement du tiers du bureau fédéral. Sur ce point, l’assistance a opté pour la continuation et la composition n’a pas connu de grands changements. Vers la fin de cette assemblée générale, le président de la fédération a tenu à mettre l’accent sur la nécessité de moderniser les assises de l’instance générale, tant sur le plan juridique qu’au niveau financier et celui du marketing. Pour M. Benbdenbi, «les méthodes de gestion dans le club ont beaucoup évolué mais cela n’est pas suffisant. D’autres ajustements plus adéquats sont certainement à prévoir».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *