La FRML tient son A.G.

La FRML tient son A.G.

Après une lutte intestine qui a trop duré entre l’ancien et le nouveau bureau fédéral, le ministère de tutelle n’avait d’autre alternative que l’application de l’article de la dissolution à l’égard de la Fédération royale marocaine de lutte. Cette dernière fut dirigée par un comité national provisoire dirigé par Saïd Izga. Parmi les acquis de ce comité, la restructuration de l’instance fédérale sur le plan administratif, la mise en place d’un projet des statuts et règlements approuvé dernièrement par la tenue d’une assemblée générale extraordinaire à Rabat. Les membres du comité provisoire ont également excisé la gangrène qui a longtemps affecté la lutte nationale par la libération de cette dernière du thaï-Jitsu. A bon escient, le comité a entre autres réduit le nombre des clubs à 17, tout en éliminant selon la réglementation en vigueur les association fantoches pouvant nuire au bon développement de ce noble sport. Pour l’heure, le comité provisoire a réussi la synergie des clubs, des associations et de leur membres qui oeuvrent tous pour le retour en place de la structure nationale fédérale de la lutte. En dépit de tous les maux collationnés à l’ancienne gestion, la lutte est restée sur la pente ascendante. Lors de la prochaine assemblée générale élective du nouveau président prévue le 6 septembre prochain, le comité provisoire aura la lourde tâche de veiller scrupuleusement au bon déroulement du scrutin. Dans les coulisses, certains observateurs parlent d’un éventuel retour de l’ancien président Haj Labdi Ibnou Zouheïr, une hypothèse à ne pas exclure, mais sans toutefois omettre que de sérieux concurrents seront aussi au rendez-vous. Il s’agit notamment de Jelloul Yakoubi, Dr Noureddine Bergâa, Dr Abdelghani Chahi. A l’ordre du jour de cette assemblée générale, outre l’élection du président de la fédération, l’élection d’un bureau fédéral. Il sera composé de deux vice-présidents, d’un secrétaire général et son adjoint, d’un trésorier général et son adjoint et de trois assesseyrs. Le bureau de la Fédération royale marocaine de lutte comptera ainsi dix membres.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *