L’A.G.E de la Ligue du Grand Casablanca reportée

C’est devenu une habitude. À Casablanca, les assemblées générales se suivent et se ressemblent. Après l’AGO de la Ligue du Grand Casablanca de football, qui a fait couler beaucoup d’encre, c’est au tour de celle de l’athlétisme de lui voler la vedette. Prévue samedi dernier, l’assemblée générale extraordinaire de la Ligue du Grand Casablanca n’aura finalement duré que deux heures pour être reportée, encore une fois, à une date ultérieure.
C’est, en tous les cas, ce qu’a annoncé l’ancienne athlète et membre du comité provisoire de la fédération royale marocaine d’athlétisme, Fatima Aouam. Et pour cause: l’absence de conditions nécessaires pour son bon déroulement. La réunion, dont les travaux étaient consacrés à l’élection d’un nouveau président, a pris une autre tournure. Tentatives de corruption, échange d’accusations, propos indécents…
Un climat indigne d’un sport qui a fait de notre pays l’une des plus grandes nations d’athlétisme au monde. Aouam, en sa qualité de représentant du ministère de tutelle, a tenté à plusieurs reprises de ramener tout le monde à la raison. Mais en vain. Tout a commencé avec la démission de Mohamed Noudir de son poste de président, selon lequel la décision est irrévocable.
Mohamed Ait Youri, qui était en lice pour la présidence, s’est retiré à la dernière minute, laissant la voie libre aux autres candidats. Ils étaient trois à se bousculer pour le même poste : Said Aouita (Club Aouita), Mohamed Maâzaoui (Association des marathons et de courses sur route) et Abdellatif Jirari (Ittihad Ain Harouda).
Ce qui a donné lieu à l’émergence de deux clans. D’une part, il y avait ceux qui demandaient le report de l’AGE jusqu’à ce que les conditions adéquates soient réunies.
Et d’autre part, ceux qui tenaient à la poursuite des travaux de la réunion sans report aucun. C’est dire, que même dans le sport, nos dirigeants ne sont pas clairs. Ce qui vient de se passer au niveau de l’AGE confirme encore une fois ce constat. À rappeler que l’assemblée générale extraordinaire de la Ligue du Grand Casablanca s’est déroulée avec la participation des représentants de vingt-six clubs des trente-quatre affiliées à la Ligue. À l’issu de cette réunion, il a été décidé d’établir un rapport détaillé de la situation de la Ligue du Grand Casablanca. Ledit rapport sera remis au comité provisoire de la fédération qui l’examinera par la suite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *