La grande fête du pur-sang

L’heure était à la compétition à l’Hippodrome de Casa-Anfa dimanche dernier. Et pour cause, les Courses internationales du pur-sang arabe. Des courses qui se sont déroulées sur cinq compétitionS, avec la participation de plusieurs pays étrangers comme les Etats-Unis, la France, la Tunisie et l’Arabie Saoudite, et dont le but a été de rendre hommage à la beauté, la vitesse et l’endurance de la plus belle des races : le cheval arabe. Organisée par la Société royale d’encouragement du cheval (SOREC), en collaboration avec l’Association royale marocaine des éleveurs de chevaux pur-sang arabe, le moment fort de cette manifestation a été le Grand Prix de S.M Mohammed VI.
La course s’est déroulée sur 1900m et a été réservée aux chevaux de 4 ans et plus. La victoire y est revenue au cheval Jef de Mussy, propriété du Français Jean Luc Jardel et monté par Patrice Bilière. Même s’il est connu pour son attachement au cheval arabe et son savoir faire en la matière, le haras du prince Sultan ben Abdelaziz a dû se contenter des deuxième et troisième position avec, respectivement, les chevaux TY monté par le cavalier Lasso et El Enood Al Rabiaa par El Masaoudi.
Mais, avant, il avait réussi à s’adjuger le Grand Prix de SAR le prince Moulay Rachid réservé aux chevaux de 4 ans et plus et qui est allé au cheval Kunz Al Thani monté par Lasso. La deuxième place de cette course (1800m) est revenue au cheval Dormadora (propriété du Français Barsi) monté par Fabrice. La troisième place est revenue au cheval Indiana du Paon, monté par Abdellah El Kandoussi et propriété du Dr Azeddine Sedrati qui reste, par ailleurs, le Marocain le plus présent dans ces courses en termes de nombre de chevaux engagés (10, avec une moyenne de 2 chevaux par compétition).
L’autre moment phare de la journée a été le Grand Prix de la Palestine, joué sur 1400 m et dont les recettes seront versées à Bayt Mal Al Qods, en solidarité avec le peuple palestinien. Et c’est le cheval Waqad, une autre propriété du prince sultan ben Abdelaziz, monté par Hamdan qui l’a remporté. Les deuxième et troisième places de ce prix, réservé aux chevaux pur-sang arabe de 3 ans et plus nés et élevés au Maroc, sont revenues respectivement au cheval Fayçal, monté par Abdellah el Harrat (propriétaire marocain Mustpha Tarik) et le cheval Amal Ennakhil monté par Ibba Aziz (propriétaire Ibrahim El Ouafi, Maroc). Les deux autres compétitions au programme de cette journée ont été le Prix de l’Association royale marocaine des éleveurs de chevaux pur sang arabe (1200m), remporté par le cheval El Quada, propriété de Dr Sadrati et le Prix du ministère de l’agriculture , du développement rural et des eaux et forêts (1400 m) qui est revenu au cheval Mantiki, propriété de Mustapha Tarik. Le tout pour donner un éclat considérable de cet événement, qui n’en est qu’à sa première édition. Les organisateurs nous l’assurent : le meilleur est à venir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *