La Jeunesse sportive d’El Massira déclare forfait

La Jeunesse sportive d’El Massira déclare forfait

Le public sahraoui, qui a  fait le déplacement au stade du Cheikh Mohamed Lghdaf, le dimanche 9 novembre, pour assister au match opposant la JSM au DHJ, a été surpris par le forfait déclaré par le bureau de la JSM. Ce qui l’a privé d’un délicieux plateau footballistique. Selon Blahi Abad, vice-président du club JSM,  les raisons  qui ont poussé le bureau dirigeant  de l’équipe à prendre cette décision sont claires. «La décision a été prise suite aux nombreux problèmes dont souffre l’équipe, dans la ville de Laâyoune», a-t-il indiqué. Parmi les problèmes rencontrés M. Blahi cite premièrement l’entrée gratuite au stade depuis deux ans, ce qui affecte les revenus de l’équipe. Puis, l’interdiction  d’accéder à la tribune d’honneur et troisièmement, le fait que le bureau de l’équipe été chassé des locaux  situés au sein du stade Cheikh Mohamed Lghdaf,  utilisé depuis 1994. « Egalement le fait que la JSM a été privée de la bourse, alors que les autres équipes en ont bénéficié», poursuit M Belahi.
«Dorénavant, on n’accepte plus ce genre de gestion, soit qu’on trouve une solution à ces problèmes, soit on va continuer à  boycotter le jeu à Laâyoune», menace M Belahi. Ce dernier ajoute que les responsables de la JSM ont frappé plusieurs portes pour demander de venir en aide à l’équipe, et faire cesser cette situation nuisible, et notamment revenir sur la décision de l’ouverture du stade gratuitement au public local, ce qui nuit considérablement au budget de la JSM. Ce dernier  problème a déjà fait couler beaucoup d’ancres dans la presse locale, et est justifié selon cette dernière par des fins électoralistes. Déjà, en début de cette saison, les responsables de la JSM ont donné l’alarme devant la gravité de la situation financière de l’équipe, qui a démarré la saison avec des caisses vides, et dont le déficit a atteint 1,3 million de dirhams. La JSM avait commencé cette saison, par la même direction technique  que celle de l’année dernière, sauf, que après six journées de la Botola, l’ancien joueur wydadi Fakhreddine Rajhi, a remplacé Abderrazak Khayri, entraîneur du club de la JSM. Pour cette saison, la formation de l’équipe a fait l’objet de plusieurs changements.
Les responsables du club ont pris la décision de procéder à certaines modifications notamment, en recrutant de nouveaux joueurs. Certains voulaient quitter le club. D’autres sont venus à l’instar de Younès El Idrissi, Hassan El Mazizi de l’Ittihad Touarga et de Nabil Moustad du Wydad de Casablanca.
Les joueurs qui ont quitté le club vers d’autres équipes du championnat national comme l’OCK, le FUS ou encore le CODM profiteront aussi d’autres expériences.
Ce forfait vient compliquer la situation, notamment après la défaite encaissée à Oujda par la JSM. Ce qui  est sûr, c’est que les choses ne vont pas s’arrêter là. Le public local reste la principale victime.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *