La JSM boycottera-t-elle la Botola?

La JSM boycottera-t-elle la Botola?

La Jeunesse sportive d’Al Massira a créé la surprise en menaçant de se retirer du championnat national Pro-Elite 1. Considéré comme le seul représentant des provinces du Sud au sein du championnat national de première division depuis 1994, la Jeunesse d’Al Massira menace de se retirer du championnat du football,  et ne pas jouer son prochain match face au Difaâ d’El Jadida, pour le compte de la 21ème journée, en guise de protestation contre les «injustices». Ironie du sort, la JSM a déjà déclaré forfait en 2008 devant ces mêmes… Jdidis.
Cette décision a été prise suite à une réunion extraordinaire tenue par le bureau dirigeant de la JSM après la défaite concédée devant le WAC pour le compte de la 20ème journée de la Botola, suite à laquelle Aziz Kerkach a démissionné de la direction technique de la JSM après avoir entraîné cette équipe pour une période de moins de 4 mois, durant lesquels les joueurs sahraouis ont brillé par leur niveau très bas. Aujourd’hui l’équipe est dernière du classement général avec un total de 15 points.
à travers cette sortie médiatique, le bureau dirigeant de la Jeunesse sportive d’Al Massira menace de se retirer de la compétition, le club s’estimant «pris pour cible» par la commission de programmation de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Ce bureau dirigé par le député et homme d’affaires Hassan Derham s’est dit lésé par les décisions de ladite commission qui a programmé deux matchs de la JSM  à 13h00 au stade Cheikh Mohamed Leghdaf à Laâyoune et qui se sont soldés par deux défaites devant le MAT et le CODM. Depuis le début de la Botola, la JSM a connu également une hémorragie au niveau de ses joueurs, plusieurs ayant quitté le club pour jouer sous les couleurs d’autres équipes qui leur garantissent de meilleures conditions financières. Parmi ces joueurs il y a lieu de citer Zouhair Afifi, Adel Hliouat, Khaled Bezdoui et Abderrazak Sakim.
Contacté par ALM, M. Derhem est resté injoignable, les supporters le blâment pour son absence totale des matchs de l’équipe, notamment ceux joués à domicile, ce qui a aiguisé l’appétit de son rival historique Hamdi Ould Rachid, le président du conseil municipal de Laâyoune, dont certains proches avancent sa volonté de s’emparer de la présidence de cette équipe sahraouie, d’où son assistance à certains matchs de la JSM joués à Laâyoune.  Et c’est  sur sa décision que l’entrée au stade Cheikh Laghdaf est gratuite depuis 2008, chose qui n’a pas manqué d’affecter considérablement le budget de la JSM, toujours en panne. D’ailleurs, les responsables de la JSM ont déjà tiré la sonnette d’alarme devant la gravité de la situation financière de l’équipe, et réclament plus d’un million de dirhams, une somme qui, selon eux, n’a pas encore été débloquée par la FRMF.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *