La Juve championne d’Italie

Contre toute attente, la Juventus Turin a remporté, dimanche après-midi, le scudetto, après sa victoire (2-0), sur le terrain d’Udinese, et la défaite de son rival l’Inter Milan face à la Lazio Rome (2-4), au stade olympique de Rome, lors de la 34e et dernière journée du championnat d’Italie de football.
Le champion sortant, l’AS Rome, qui s’est imposé (1-0) à Torino, n’a pas pu rééditer l’exploit de l’année dernière et s’est contenté de la deuxième place, synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions. En s’adjugeant le sacre, le 26e de son histoire, la vieille dame retrouve ainsi son hégémonie nationale qui lui échappait depuis son dernier succès de la saison 1997-98.
Face à Udinese, les hommes de Lippi n’ont pas mis trop de temps pour faire la différence grâce au Français David Trezeguet, meilleur buteur du Calcio, à égalité de buts (24) avec l’Italien Dario Hubner (Piaenza).
Quelques minutes plus tard, le meneur de jeu des Turinois Alessandro Del Piero, servi sur un plateau d’argent par Trezegol, mettait définitivement les siens à l’abri d’un éventuel retour des Noir et Blanc. Pendant ce temps, l’Inter Milan était k.o debout. Les protégés de l’Argentin Hector Cuper n’y croyaient pas. Ils se sont inclinés devant la Lazio, laissant, ainsi, filer l’occasion de décrocher le titre tant convoité, qui leur échappe depuis 13 ans. Pourtant, les Interistes étaient les premiers à ouvrir le débat par leur buteur-maison Christian Vieri (12). Sur sa lancée, la formation milanaise s’assurait une certaine domination territoriale, mais, sans pour autant parvenir à alourdir l’addition. Les Laziales, qui jouaient une place qualificative à l’UEFA, sont parvenus à égaliser grâce au Tchèque Karel Poborsky (19).
Les joueurs de l’Inter doublaient la mise sur une tête de Luigi Di Biagio. Avant le repos, la Lazio a réussi à remettre les pendules à l’heure par le même Poborsky. En deuxième période, l’Inter, en dépit des efforts de Christian Vieri et du Brésilien Ronaldo peu en verve, n’a pas pu faire la différence, laissant l’initiative du jeu à la Lazio.
Les Romains ont pris l’avantage sur un coup de tête de l’Argentin Simeone, avant de mettre le leader définitivement à genou sur une reprise de la tête de Simone Inzaghi. La lazio, grâce à ce succès, a fait l’essentiel en empochant le ticket européen en compagnie de Parme et de Chievo Vérone, révélation de cette saison. Euphorique après avoir remporté le Scudetto, la Juve affrontera en finale-retour de la coupe d’Italie l’équipe de Parme, le 11 mai prochain. Objectif: signer le doublé coupe-championnat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *