La Juve ou l’éternelle jeunesse

Un échec de l’Inter Milan dans son dernier match, la saison écoulée, face à la Lazio de Rome et le tour était joué. Victorieuse sur le fil, la Juventus Turin s’est retrouvée d’emblée championne du Calcio. Loin de démériter, la « Vieille Dame » reste sur ce même sacre et ne semble nullement prête à céder sa place.
L’équipe fait une nouvelle fois figure de favori du Calcio, au même titre que le Milan AC, l’Inter Milan et l’AS Rome, seules formations en mesure de lui contester la suprématie nationale. « Nous avons une formation complète et sans faiblesse dans toutes ses lignes et entendons aller jusqu’au bout sur tous les fronts », estime l’entraîneur Marcello Lippi, très confiant quant aux possibilités de ses troupes. L’ambition de la formation de Turin va encore plus loin. En dehors du Championnat, la Juve entend également jouer un rôle de premier plan dans la Ligue des champions.
Destination : le titre. Un titre qu’elle avait déjà remporté en 1996 contre l’Ajax Amsterdam, mais qui s’est depuis toujours refusé à ses convoitises. Même ambitieuse, la Juve n’a pas effectué d’opérations ronflantes sur le marché des transferts. Elle reste fidèle à une politique de continuité qui a donné ses meilleurs résultats la saison passée et ne semble pas vouloir déroger à une règle qui a déjà apporté ses fruits. Ainsi, le club turinois a maintenu intact son effectif, se contentant de petites retouches en défense et en milieu du terrain. Les dirigeants de la Juve se sont seulement efforcés de doubler certains postes, en prévision des joutes à venir, mais sans pour cela consentir à de gros sacrifices financiers, contrairement au Milan AC ou à l’Inter Milan. Ceci même si la vieille a fait par de sa volonté de recruter le défenseur central international de Parme, Fabio Cannavaro. Mais le club, après de longues semaines de tergiversations, s’est finalement désisté devant les prétentions financières exagérément élevées du club parmesan. Voulant s’imposer à l’attaque avec les moyens et l’effectif du bord, la Juve a en revanche étoffé sa défense, pourtant déjà solide, en engageant un bel espoir, Emiliano Moretti, 21 ans, venu de la Fiorentina, et l’Argentin Mauro German Camoranesi, 26 ans, auteur d’un excellent parcours la saison dernière avec Vérone (reléguée en 2e div.). La Juve a également réussi une bonne affaire en conservant deux pièces maîtresses de son jeu, le Français Lilian Thuram, longtemps convoité par Manchester United et le Néerlandais Edgar Davids, pourtant très courtisé par l’AS Rome.
En attaque, la Juventus, quelque peu inquiète pour son avant-centre français David Trezeguet, sérieusement blessé au genou droit, dont la rentrée n’est pas encore d’actualité, a obtenu la signature du joueur de Parme Marco Di Vaio.
Di Vaio, 26 ans, attaquant de valeur, rapide et percutant (1,78 m, 76 kg), aussi à l’aise dans l’axe que sur l’aile, offrira à Marcello Lippi plusieurs solutions supplémentaires aux côtés d’Alessandro Del Piero, du Chilien Marcelo Salas et de Trezeguet. La volonté est là, l’équipe aussi. Il ne manque plus que la compétition commence.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *