La loi de la terre battue appliquée

La loi de la terre battue appliquée

La loi de la terre battue s’est appliquée avec rigueur lors de la première semaine du Roland-Garros, où la hiérarchie a été peu bouleversée.
Les deux super favoris Roger Federer et Rafael Nadal arrivent en huitième de finale sans avoir perdu le moindre set. Le Suisse n’avait laissé que cinq jeux à l’Italien Potito Starace lors de son troisième tour vendredi, l’Espagnol en a cédé six samedi à son compatriote Albert Montanes, balayé en trois sets 6-1, 6-3, 6-2.
Les autres favoris du bas du tableau ont gagné, Carlos Moya et Novak Djokovic en particulier. Ce dernier a été le seul à trembler et très fort.
L’inconnu Français Olivier Patience, 129 ème mondial, est même passé à deux points de l’exploit de la quinzaine dans le quatrième set avant de céder en cinq 7-6 (7/2), 2-6, 3-6, 7-6 (7/4), 6-3. Après sept jours de compétition, la seule grosse surprise a été l’élimination du finaliste de l’Open d’Australie, Fernando Gonzalez, qui visait au moins le dernier carré.
Le Chilien n’a pas été la seule tête coupée, mais on ne peut pas vraiment parler de surprise à propos des sorties prématurées des Américains Andy Roddick et James Blake, notoirement allergiques à l’ocre, ni même de celle d’Ivan Ljubicic. C’est plutôt sa présence en demi-finale l’année dernière qui avait étonné, car le Croate a rarement été convaincant dans les Grands Chelems. Les outsiders, Tommy Robredo, Nikolay Davydenko, David Nalbandian, Guillermo Canas, sont bel et bien au rendez-vous.
Dans le tableau féminin, la logique a été encore plus rigoureusement respectée. Amélie Mauresmo sera la seule des dix premières têtes de série à ne pas jouer les huitièmes de finale, une mésaventure qui lui était déjà arrivée sept fois en treize participations.
La Française a été éliminée samedi en deux sets 6-3, 7-6 (7/3) par la Tchèque Lucie Safarova (N.25), la joueuse qui l’avait déjà battue en janvier à l’Open d’Australie. Tendinite Mauresmo avait dû arrêter sa saison pendant presque deux mois après avoir subi l’ablation de l’appendice en mars dernier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *