La lutte était dure

La lutte était dure

La Fédération royale marocaine des luttes associées a organisé, dimanche dernier, son deuxième tournoi national open de lutte libre seniors et lutte féminine.
Cette seconde manifestation a connu une forte participation de six clubs : la RSK, le WAC, les FAR, le Bushido Amjad, l’USM et le RSIB. Ils ont engagé plus de 60 athlètes dans les catégories de poids suivants : 55 kg, 60, 66, 74, 84, 96 et 120 kg.
C’est la lutte libre qui était au menu de ce deuxième tournoi. Toutes les prises sont permises : le chassé, le passement, le crochet, le ciseau ou encore l’enfourchement. L’ensemble des techniques applicables aux lutteurs masculins est valable pour la lutte féminine.
La lutte libre fut introduite aux jeux en 1904. Tous les participants à cette compétition ont fait preuve de bravoure et d’un fair-play exemplaire. L’enjeu était de taille puisque le DT qui s’est déplacé pour détecter de nouveaux talents pouvant constituer une équipe nationale compétitive pour les échéances internationales et principalement le championnat d’Afrique 2006 qui aura lieu en Afrique du Sud.
Pour la lutte libre seniors, dans la catégorie de 55 kg, la première place est revenue à Zakri Mohamed (FAR), la seconde place à Masdouki Saïd (RSIB) et la troisième position est revenue à Akal Mounir (RSK). Dans la catégorie des 60 kg, la première place à Foutouh Hamza (WAC), la seconde à Nasri (RSIB) et la troisième à Attawi (Bushido).
Pour les 66 kg, la première place est revenue à l’international du WAC Rachidi, la deuxième à Lhajila (FAR) et Eseghir (AMJAD), aux 75kg, le WAC s’octroie le troisième titre sous l’impulsion de son international Nabil Mazouz, Zibari Charaf (RSIB) s’empare de la seconde place, Moufid Thami vient en troisième position. Aux 84 kg Najad Hamid (RSIB) s’est classé premier, suivi par son coéquipier Aboutaleb Khalid et en troisième position Laalel Fahd. Catégorie 96 kg : 1er Khouli Mustapha FAR, 2e Rhioui Zakaria (RSB) et 3ème Douib Abdessamad (Bushido).
120 kg, l’international du RSIB (Raja de Sidi Aaïssa de Béni Méllal) a dominé ses concurrents pour prendre la première marche quant à Belabid Faïcal (USM) et Makrini Driss se sont respectivement contentés de la seconde et troisième places. La lutte féminine n’a pas encore pris son élan habituel et ceci revient au non engagement de certains clubs dont notamment le Raja, le DHJ et le club de Mazagau qui disposent d’un nombre important de lutteuses, c’est pourquoi il n’y a eu que trois combats Quassir Hayat (WAC) 67 kg Kawtar Othmani (USM) 48kg et Raja Rajib WAC (-50kg se sont imposées chaune dans sa catégorie.
Pour sa part, la lutte juniors a connu à son tour un très bon niveau. Les lutteurs de l’USM se sont illustrés dans les catégories de : 46-50 kg par Fajari Fouad et dans les 60 kg Hani Merouane. Dans les 55 kg, le WAC a dominé par le biais de Fatihi Abderahim, tandis que les catégories 66 kg et 48 kg ont été remportées par les lutteurs des FAR Kharboua Mohamed et Tafiss Mounir. Tous les observateurs présents dans la salle ont remarqué quelques défaillances dans l’arbitrage, mais  n’ont en outre aucune répercutions sur les résultats obtenus et ce grâce à l’intervention du chef de tapis. Le prochain rendez-vous aura lieu les 4 et 5 mars prochain avec les catégorie des minimes et cadets dans le style de lutte libre – GR et féminine.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *