La MDJS poursuit son expansion en Afrique : Elle vient de sceller un partenariat avec la Loterie Nationale du Bénin

La MDJS poursuit son expansion en Afrique : Elle vient de sceller un partenariat avec la Loterie Nationale du Bénin

La Marocaine des jeux et des sports renforce son ancrage africain. En effet, elle a signé une convention de coopération avec la Loterie Nationale du Bénin, le 23 février à Casablanca au siège de la MDJS,  en présence de Younes El Mechrafi qui en est le président et Gaston Zossou, directeur général de la LNB.

Lors de cette cérémonie, M. El Mechrafi a souligné être «honoré de cette marque de confiance placée en la MDJS et son équipe, et ravi de mettre en place ce partenariat avec la Loterie Nationale du Bénin, dans un esprit partagé de solidarité africaine, et avec l’ambition d’intensifier les échanges Sud-Sud». Du côté béninois, Gaston Zossou a déclaré que «le Maroc est un point d’ancrage fort pour l’Afrique, et la MDJS constitue un modèle à suivre pour le reste des loteries africaines». Dans le détail, ce partenariat permettra de mettre en place un cadre institutionnel d’échanges d’expériences dans le domaine.

Plus concrètement, la LNB bénéficiera du transfert de compétence et d’expertise dont dispose la MDJS en matière de paris sportifs et de bonnes pratiques au niveau du jeu responsable. Pour sa part, la MDJS s’appuiera sur le retour d’expérience de la LNB dans le domaine de la qualité. Dans ce sens, la Marocaine des jeux et des sports précise que ce partenariat avec la LNB intervient après la mise en œuvre de cinq précédents partenariats qui concernent respectivement la Loterie bissau-guinéenne début février, avec la Loterie sénégalaise en novembre 2013, la Loterie nationale ivoirienne en décembre 2013, la Loterie Nationale du Burkina Faso en avril 2014 et la Société du pari mutuel urbain du Mali (PMU- Mali) en décembre 2015.

Dans cette dynamique, la MDJS assure depuis 2014 le secrétariat général de l’Association des Loteries d’Afrique (ALA), et accompagne plusieurs loteries africaines dans leur processus de mise à niveau opérationnelle, indique la MDJS. Notons que le montant total des mises opéré auprès de la Marocaine des jeux a atteint 2,2 milliards de dirhams lors du dernier exercice, réalisant ainsi une hausse de 20 % par rapport à l’année précédente. Enfin, l’entreprise a reversé 1,3 milliard de dirhams sous forme de lots gagnants aux joueurs.

«On a infiniment plus de raisons de se soutenir»

Trois questions à Gaston Zossou, directeur général de la LNB

ALM : Que représente pour vous ce partenariat avec la MDJS ?

Gaston Zossou : Dans le monde de la loterie en général en Afrique, nous regardons la Marocaine des jeux et des sports comme une source d’inspiration. Cette entreprise a montré beaucoup de résultats et beaucoup d’efficacité à travers la technologique utilisée pour ses produits. Nous sommes donc dans un domaine où nous partageons la connaissance, le savoir et l’expérience. Nous le faisons d’autant plus aisément que nous ne sommes pas concurrents. Dès lors on a infiniment plus de raisons de se soutenir. C’est ce que nous faisons déjà et que nous sommes venus formaliser par cette convention.

Comment se matérialise ce partenariat ? 

Cette convention se matérialise par des séminaires et des formations pour les personnes qui ont des capacités à développer dans ce domaine. Elle concerne les cadres de la loterie qui vont donc être choisis.

Comment faire en sorte que la loterie soit un moyen de divertissement et de gains pour ses amateurs ?

Nous parlons en loterie de jeux responsables, c’est-à-dire qu’il faut faire en sorte que les personnes ne jouent pas pour se ruiner mais qu’elles jouent pour se divertir. Il faut des normes, il faut également faire en sorte que les enfants ne jouent pas, à savoir les personnes de moins de 18 ans. Il faut également veiller à ce que personne ne joue avec un montant d’argent qui peut déstabiliser ses finances personnelles. On ne joue pas par exemple avec l’argent qui doit servir à l’éducation des enfants ou à se nourrir ou se soigner quand on est malade. On joue avec l’argent superflu. Le montant d’argent qui ne vous ruine pas mais qui vous permet de gagner gros.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *