La nandrolone et la créatine dopent le foot

À quatre mois à peine du coup d’envoi du mondial 2002, prévu en Corée du Sud et au Japon, le débat sur le dopage dans le football est plus que jamais d’actualité. Les cas sont de plus en plus fréquents.
Rien que pour les seize derniers mois, douze joueurs de haut niveau, dont onze évoluant dans le Calcio, ont été contrôlés positifs à la nandrolone (stéroïde anabolisant). Le paradoxe c’est que tous ces joueurs clament leur innocence. Aux yeux des experts, le phénomène risque de prendre une ampleur beaucoup plus grave au cours des prochaines semaines. Et pour cause : le nombre des compétitions ne cesse d’augmenter. Un joueur peut disputer jusqu’à 70 rencontres par saison. Lors de la coupe du monde de 1994, qui a eu lieu aux Etats-Unis, Diego Armando Maradona a été contrôlé positif, en raison de traces de cocaïne dans les urines de la star argentine qui n’a jamais caché sa dépendance à cette drogue. Jusqu’à présent c’est le seul cas positif d’une coupe du monde.
Pour les autres, qui ont fait la Une des journaux ces derniers mois, ils ont trait à la nandrolone, dont l’utilisation permet notamment d’augmenter la masse musculaire et de mieux supporter la fatigue. Ce phénomène du dopage a suscité un regain d’intérêt de la part des candidats et ce depuis que la nandrolone peut être absorbée par voie orale sous forme de comprimés. Contrairement aux injections, cela permet à l’organisme d’éliminer la nandrolone beaucoup plus rapidement et de limiter ainsi les risques de contrôle positif.
Le débat sur l’utilisation de la créatine, parfois à des doses cinq à six fois supérieures aux normes autorisées par le ministère italien de la santé (6 grammes jour), n’est pas officiellement ouvert. Les récentes déclarations de l’international français Zinédine Zidane (ex-Juve), et d’après lesquelles il a confirmé qu’il ne prenait plus de créatine depuis son arrivée au Real Madrid, ont été vues de mauvais oeil en Italie où son utilisation est une monotonie, ou presque.
Officiellement, ce complément alimentaire ne figure pas sur la liste des produits interdits.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *