La nuit des champions

C’était également la nuit de la sélection nationale de kung-fu. En effet, l’équipe nationale s’était imposée devant la sélection française par 4 victoires à 0. La sélection française était composée de Cyrielle Thomas, Alexandre Thomas, Dujean Stéphane et Cyprien Moniz, sous la direction de Hervé Bourdoux. Faca à eux, et sous la houlette de l’entraîneur Ahmed Benabid, l’équipe marocaine était constituée de Bouchebti Jamal , Zinoune Soufiane, Mohcine Essanaghi et Marouane Moujahid. Le comité national de kung-fu a profité de la présence des Français pour organiser un stage au profit des entraîneurs, des arbitres et des pratiquants. Ce stage a réuni plusieurs participants, issus des différentes associations affiliées au comité national. La cérémonie de clôture a été réservée à la remise des prix et présents aux participants de la manifestation. Abdennabi El Bouannani représentant de la fédération royale marocaine de judo était satisfait du déroulement de la rencontre : «je félicite les adeptes du kung-fu, pour la réussite de cette manifestation. La fédération compte bien contribuer à l’épanouissement de cette discipline. C’est pour cette raison qu’elle met à la disposition du comité national, tous les moyens pour la vulgarisation et la promotion de cet art martial», a-t-il expliqué. De son côté, le président du comité national a déclaré : «notre objectif actuellement, est la formation des jeunes. Nous devons leur apprendre les bases de cette discipline, pour avoir plus tard des encadreurs de haut niveau. Les arbitres ont également besoin d’une formation continue.» La question de la création d’une Fédération de kung-fu a été soulevée. Dans ce sens, le bureau dirigeant du comité national est unanime pour faire de la formation et la restructuration des clubs l’unes des priorités absolues. «Mais il ne faudrait pas que la gestion de la fédération se fasse au détriment de la formation» conclut le président du comité. De son côté, M.Hassan Mesrouj président de l’association «Les Dragons noirs de Boulemane» a déclaré que les jeunes, dans toutes les villes du Royaume, ont impérativement besoin d’un encadrement sportif. Notre pays compte beaucoup de talents et des capacités qu’il faut encadrer et exploiter. D’ailleurs tout le monde est d’accord sur le rôle important que joue le sport dans l’équilibre psychique des jeunes. Le sport contribue indéniablement à l’éradication des fléaux dont souffre notre société.». A rappeler que le kung-fu désigne l’ensemble des arts martiaux chinois, autant internes qu’externes. Il se divise en 3 aspects importants soit : physique, mental ainsi que spirituel. Créé il y a près de 1 500 ans au monastère de Shaolin, en Chine centrale, il est à l’origine de la plupart des arts martiaux que nous connaissons aujourd’hui..

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *