«La Parisienne» aux couleurs du Maroc

Nawal El Moutawakel, présidente de l’association Sport et Développement et marraine de la course «La Parisienne», a donné hier le coup d’envoi de cette épreuve féminine emblématique de la capitale française, placée cette année sous les couleurs du Maroc. Quelque 10.000 femmes y participaient. Le 21 mai dernier à Casablanca, c’est plus de 20.000 coureuses qui s’étaient rassemblées à l’appel de notre championne et de son association.
En marge de cette course, les organisateurs ont offert aux participantes et au public, venu en grand nombre, une animation des plus réussies. Les couleurs du Maroc étaient portées par une troupe de musiciens Gnaouis, des spectacles de danse orientale et des dégustations de gastronomie marocaine.
Les organisateurs de cette course s’étaient félicités, lors d’une conférence de presse organisée mardi dernier à Paris, de la signature de l’acte de jumelage entre la course de Casablanca et «La Parisienne». Ils ont rendu un hommage appuyé à Nawal El Moutawakel qui a lancé un appel à toutes les femmes maghrébines et africaines établies en Ile-de-France à se joindre à cette compétition.
L’objectif de la championne marocaine étant de mettre le sport à contribution afin de sceller l’amitié séculaire entre la France et les pays africains francophones.
Cette course, dont le nombre de participantes ne cesse de croître au fil des ans, est dédiée cette année à la prévention et à la lutte contre le cancer du sein. Les 10.000 participantes à cette course de convivialité ont répondu à l’appel des organisateurs et ont versé chacune au moins un Euro au profit de la lutte contre le cancer.
Les fonds collectés seront reversés à la Fondation « Recherche Médicale » pour soutenir une chercheuse française qui étudie les protéines impliquées dans le développement des tumeurs du sein.
Rappelons que l’acte de jumelage entre «La Parisienne » et la course de Casablanca avait été signé le 13 avril dernier à Paris en présence de Nawal El Moutawakel et de Mohamed Sajid, maire de Casablanca.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *