La première league anglaise rejette le projet de 36 équipes

Les 20 clubs de football de «premier league», la d1 anglaise, ont rejeté en bloc le projet d’un «Phoenix league» de 36 clubs, dont les rangers et le Celtic de Glasgow, répartis dans deux divisions, relancé le mois dernier par quelques présidents de clubs de d2, a-t-on appris vendredi. Les représentants des 20 clubs, lors d’une réunion à Londres, ont rejeté à l’unanimité l’idée d’une participation des deux plus grands clubs écossais, et à 19 contre 1 la création d’une «premier ship two», plus richement dotée que l’actuelle «division one» (équivalent d2), qui permettrait de limiter les conséquences financières d’une relégation. «Par définition, il ne peut y avoir qu’une seule premiere league. il n’y a aucun moyen pratique, ou raison commerciale, pour que le Celtic et les Rangers entrent dans le système anglais, et surtout pas en étant parachutés dans la Premiership», a affirmé le directeur exécutif de la premier league, Richard Scudamore, au terme de cette réunion. les présidents de six grands clubs actuellement en d2, Manchester City, Birmingham, Coventry, Sheffield Wednesday, Bradford et Wolverhampton, avaient relancé le projet fin novembre, en affirmant notamment dans le Daily Mail qu’ils avaient le soutien de 16 clubs de premier league sur 20, à l’exception des quatre grands, Manchester United, Leeds, Liverpool et Arsenal.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *