La presse angolaise salue la « dignité » des Palancas negras

La presse angolaise salue la « dignité » des Palancas negras

"Même s’ils n’ont pas réussi à se qualifier pour les 8e de finale, ils ont fait preuve de dignité et de personnalité", affirme le Jornal de Angola, seul  quotidien du pays. "Les Palancas negras ont fait trembler le tout puissant Portugal, ils ont réussi à obtenir un match nul devant le Mexique et sont passés près de la victoire devant l’Iran", ajoute le quotidien. Pays sortant d’une longue guerre civile de 27 ans (1975-2002), l’Angola participait pour la première fois à une phase finale de Coupe du monde de football. Le Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA), parti au pouvoir, a de son côté salué la performance de l’équipe nationale. "La Nation est fière de l’attitude des joueurs, de tous les assistants, des dirigeants et de l’entraîneur, qui ont rempli d’honneur et de gloire le nom de  l’Angola", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Owen se sent coupable à l’égard de Newcastle
Le buteur de l’équipe d’Angleterre Michael Owen a indiqué jeudi qu’il se sentait coupable à l’égard de Newcastle, son club, à la suite de la blessure au genou qui va le tenir éloigné des terrains de football pendant au moins cinq mois. Le joueur de 26 ans s’est rompu les ligaments croisés antérieurs du genou droit après seulement une minute de jeu, mardi, lors de la rencontre Suède-Angleterre comptant pour le groupe B du Mondial allemand (2-2).
"Je peux contrôler mes émotions et je dois dire honnêtement que quand  j’étais allongé sur le dos avec les packs de glace autour de mon genou, ce  n’était pas de l’apitoiement sur mon sort que j’ai ressenti, mais de la  culpabilité", a-t-il expliqué dans les colonnes du Times. "Je me sens vraiment coupable à l’égard des gens de Newcastle United. Je pense au président Freddy Shepherd, qui a investi tout cet argent et à Glenn Roeder, l’entraîneur, qui est resté en contact pendant le tournoi et m’a encouragé," indique-t-il.

Ronaldo, 90,5 kg, près de son poids de forme
L’attaquant brésilien Ronaldo, critiqué pour son embonpoint depuis le début du Mondial-2006 de football, pèse 90,5 kg, soit 500 grammes de plus que son poids de forme, a indiqué mercredi le préparateur physique de l’équipe du Brésil Moraci Sant’anna.
Sant’anna, qui s’est confié à la chaîne de télévision Globo News, a révélé  que Ronaldo pesait encore 95 kg il y a peu, mais qu’il était désormais "près de son poids idéal" pour un sportif mesurant tout de même 1,83 m. Lui que l’on surnommait, il y a encore quelque temps "Il Fenomeno" (Le Phénomène) est devenu depuis le Mondial "el Gordo" (le gros), tant tout le monde s’accorde à dire qu’il a grossi, même le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva.
Le buteur "auriverde" de 29 ans espère toujours battre le record du nombre  de buts inscrits en Coupe du monde détenu par Gerd Muller (12 contre 14 à l’Allemand).

Blatter : le gazon synthétique "possible dès 2010"
Le président de la Fédération internationale de football (FIFA), le Suisse Joseph Blatter, a indiqué mercredi que les matches du Mondial-2010 pourraient être disputés sur du gazon synthétique.
"Il faut dans l’avenir des pelouses qui résistent à toutes les conditions météorologiques. Le recours au gazon synthétique doit être encore étudié, nous sommes en train d’amasser les renseignements sur cette question", a déclaré M.Blatter mercredi à l’agence Si. "Peut-être qu’au Mondial-2010 (en Afrique du Sud), on aura atteint ce  stade", a-t-il ajouté en regrettant l’aspect des pelouses "jaunes plutôt que vertes" dans les stades allemands. "Les stades avec des toits qui couvrent intégralement ou partiellement les tribunes pour protéger les spectateurs de la pluie et du vent, empêchent le  soleil et le vent d’entrer sur la pelouse", a souligné M. Blatter.

Pekerman "inquiet" pour Burdisso
Le sélectionneur de l’Argentine, Jose Pekerman, s’est dit "inquiet" pour son défenseur Nicolas Burdisso, obligé de sortir pour une blessure à un genou dès la 24e minute lors du match face aux Pays-Bas (0-0), comptant mercredi pour le groupe C du Mondial de football. "Je suis inquiet, c’est un joueur très important, a déclaré Pekerman. Nous verrons ce que les docteurs vont dire, j’espère que ce ne sera pas trop sérieux car le prochain match arrive vite."    Blessé dans un contact involontaire avec un Néerlandais, Burdisso a été remplacé par Fabricio Coloccini.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *