La psychologie du sport en question

La psychologie du sport en question

Aujourd’hui Le Maroc : Quel est l’apport de la psychologie du sport dans l’optimisation de la performance ?
Abderrahim Baria : La performance sportive est un ensemble de facteurs physique, technique, tactique, médical et cognitif leurs contributions est de 95 %. Les 5 % qui restent sont consacrés au facteur psychologique. Le terme de préparation mentale à la compétition réfère à des habilités, des procédures et des stratégies qui améliorent les apprentissages et rehaussent les performances individuelles ou collectives. Le facteur psychologique a un apport déterminant dans le succès et l’optimisation de la performance. En sport, le domaine de la psychologie est ausssi important que l’aspect technique et tactique qui constituent l’essence même de toute pratique sportive.
Que faire pour structurer cette discipline au Maroc ?
Dans les pays occidentaux, on parle de plus en plus de cette discipline qu’est la psychologie du sport. Les équipes sportives sont toujours accompagnées d’un consultant ou d’un psychologue. Aux Etats-Unis, au niveau de son comité olympique, il y a une cellule de psychologues qui supervisent le travail mental des athlètes. Chez nous, au Maroc, cette discipline est malheureusement un peu ignorée. L’année dernière, la Fédération royale marocaine de Football (FRMR) m’a contacté pour m’occuper de la préparation mentale de l’équipe nationale, mais malheureusement il n’y avait pas eu de suivi dans ce dossier. Pour structurer, valoriser cette discipline, il faut organiser des séminaires, des tables rondes, les médias, tous ces facteurs peuvent jouer un rôle déterminant dans ce sens pour sensibiliser tous les responsables sportifs quant à la dimension au niveau de la préparation mentale.
Quel est l’objectif de l’association marocaine de psychologie du sport que vous présidez ?
Notre association a juste un an d’existence à son actif. Nous avons commencé par l’organisation à Marrakech du premier congrès international de la psychologie du sport qui a regroupé une quarantaine de chercheurs venus des quatre coins du monde. Nous comptons organiser le congrès mondial de la psychologie du sport à Marrakech en 2009. C’est notre principal objectif qui justifie d’ailleurs la présence des membres du Comité exécutif de la société internationale de la psychologie du sport (l’ISSP) à Marrakech. Ils ont assisté bien évidemment aux différentes manifestations organisées en marge du congrès, mais ils étaient surtout très attentifs concernant les infrastructures de la ville ocre, candidate à abriter ce grand rendez-vous de la psychologie mondiale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *