La Rabita et le KACM en finale

La Rabita et le KACM en finale

La finale de la Coupe du Trône de handball pour la saison 2002-2003 mettra face à face deux ténors de cette discipline au Maroc : la Rabita de Casablanca et le Kawkab de Marrakech. Ces deux équipes ont en effet décroché samedi à la salle du complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat leurs billets de passage à la finale de la prestigieuse compétition. Le Kawkab a battu le Raja d’Agadir (22-19) alors que la Rabita s’est imposée face au CODM (19-17). La raison a été respectée lors de la première demi-finale. Fidèles à leur grand palmarès et faisant fi à leurs derniers déboires en championnat, les Marrakchis ont réussi à mettre fin aux grandes ambitions affichées par l’équipe soussie. Cette dernière ne s’est pourtant pas laissée mener par le bout du nez d’entrée de jeu puisque le tableau affichait 8-8 à la fin de la première mi-temps. Ce n’est qu’après la pause que les hommes de Mohammed El Yousfi, qui sont arrivés aux demi-finales de la prestigieuse compétition aux dépens de l’Ittihad de Tanger (31-26), ont pu transformer en domination sur le terrain l’avantage qu’ils avaient sur le papier. Le Raja d’Agadir, dont la présence dans le carré d’or est en soi un bon résultat est parvenu à ce stade de la compétition en venant à bout de la Commune Hay Mohammadi (20-19) en quarts de finale. La seconde demi-finale, programmée à la même salle à 17h, était de loin la plus attendue. Le choc des titans entre la Rabita, récemment sacrée championne du Maroc, et le CODM, équipe à la grande tradition handballistique, avait des allures de revanche. Les deux équipes devaient se rencontrer en effet une semaine auparavant lors de l’ultime journée du play-off. Le forfait de la formation ismaïlienne, qui a permis à l’équipe du président Abdellatif Tatbi de remporter son cinquième titre, a été très critiqué. Les joutes verbales échangées entre les dirigeants des deux équipes tout au long de la semaine dernière sur les colonnes de la presse nationale ont aggravé la situation, chauffant l’atmosphère de la rencontre de samedi. Les deux camps se devaient d’assurer, mais la chance a souri aux Casablancais qui ont pu tenir leurs adversaires à deux points d’écart à la fin de la première mi-temps (9-7). Un écart que les hommes de Noureddine Bouhaddioui n’ont pu surpasser, le match s’étant terminé sur la défaite de ces derniers sur le score de 19-17. « La rencontre a été très musclée puisqu’elle a mis face à face deux ténors de la petite balle nationale. Les joueurs de la Rabita ont pu garder leur sang-froid et ont respecté le schéma technique et les directives de leur entraîneur. Et c’est ainsi qu’ils ont confirmé le titre de champion du Maroc qu’ils ont remporté une semaine plus tôt», a déclaré le coach casablancais Kamal Guennoun à Aujourd’hui Le Maroc. Il est à signaler que les agissements du public présent samedi après-midi à la salle couverte du complexe Moulay Abdellah a terni cette seconde demi-finale. Une rencontre donc sous haute tension qui a dégénéré à la fin après que les supporters meknassis, mécontents de la prestation de leur équipe tant en championnat qu’en coupe du Trône, aient lancé des projectiles sur le terrain. La finale de la Coupe du Trône de handball aura lieu ce mercredi 30 juillet à la salle Ibn Yassine à Rabat. Elle mettra aux prises deux équipes aux motivations tout à fait différentes. La Rabita, motivée par son dernier succès en championnat, vise le doublé pour finir la saison en apothéose. Pour sa part, le Kawkab de Marrakech dispose d’une occasion inespérée pour sauver une des saisons les plus catastrophiques de l’histoire du club. C’est que l’année 2003 n’a apporté qu’un lot de démissions, difficultés financières et désillusions pour le public marrakchi. Les représentants de la ville ocre sauraient-ils mettre fin mercredi prochain à cette série noire ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *