La revanche du FUS sur le MAS

La revanche du FUS sur le MAS

Le complexe sportif Mohammed V a abrité le derby casablancais entre le Raja et le TSC. Les Vert et Blanc ont évolué lors de cette rencontre, privés de leurs joueurs vedettes Mourad Fenjaoui, Redouane Arazane, recrutés par le WAC, ainsi que le départ inopiné de Mounir Bouhlal pour un club dans les pays du Golfe. Entre temps, ces deux clubs ont vu plusieurs bouleversements. Le Raja a recruté trois éléments potentiels du TSC en l’occurrence Abdelmajid Fadili et Mohamed Hannouni qui ont été incorporés lors de ce derby. Pour sa part, Jawad Boukhriss, lui aussi sociétaire du TSC, va rejoindre incessamment les rangs des Verts avec leur nouveau coach, Mustapha Tazaroualet en remplacement de Bouchaïb El Guers. La rencontre a été dirigée par le duo arbitral Abdelilah Chlif Aziz Mabrouk. A signaler qu’une minute de silence a été observée à la mémoire de feu Amal, basketteuse du TSC assassinée la semaine dernière. Lors du premier quart-temps, le Raja, très bien emmené par Hannouni, Fadili et le catalyseur Mustapha Khalfi, a su comment dominer pour sortir victorieux sur le score de 25 à 15. Lors du second quart-temps, les co-équipiers de Hamid Ichih se sont accrochés grâce à des contres rapides et des tirs à mi-distance bien ajustés de Zakaria Mesbahi, Bast et Tahiri pour achever la première période, devancés par un petit point, 38 à 37. Après le repos, le public présent dans la salle s’attendait à un niveau meilleur mais ce ne fut malheureusement pas le cas puisque les deux clubs ont fait preuve d’un jeu décousu et brouillon dépourvu de tout système tactique qu’ils ont l’habitude de livrer. Le troisième quart-temps revenait au Raja sur le score de 57-53. Au début du quatrième quart-temps, un équilibre presque parfait s’est installé entre les deux équipes. Le match semblait prêt à basculer à tout moment. Cependant, les joueurs du TSC ont accusé une certaine fatigue et se sont montrés moins entreprenants. Tout ce processus néfaste des tabagistes était un vrai régal pour le meneur de jeu rajaoui Mustapha Khalifi, libre comme un oiseau et qui a pu à lui seul renverser la vapeur à l’avantage de son équipe par ses tirs très précis et ses passes décisives, pour plier sur la marque de 75-69. A rappeler que le TSC était amoindri par six éléments majeurs en l’occurrence Boukhriss, Hannouni, Fadili, qui ont signé avec le raja et Amine Toumi, suspendu pour un mois. En revanche, le sort de Redouane Bouzidi et du Gabonais Jeson Retno est pour l’instant inconnu. A Kénitra, le WAC, très bien au point avec ses nouvelles recrues Fenjaoui et Arazane, n’a laissé aucune chance aux protégés de Mohamed Hannouch, pour s’emparer d’une victoire facile sur le score sans appel de 83-47. La salle Ibn Yassine de Rabat était le pôle d’attraction de cette première journée puisque les deux finalistes de la coupe du Trône s’y sont rencontrés le week-end dernier. Dès le coup d’envoi, les fussistes étaient déterminés à prendre leur revanche sur le MAS. Bien organisés aussi bien en défense qu’en attaque, les Rbatis, plus motivés que jamais, ont rendu la monnaie aux protégés du coach Hasan Benkhaddouj sur le score de 82-66. A signaler qu’Ahmed Kajjaj, l’international du FUS, rentre définitivement au bercail pour renforcer cette saison les rangs de l’IRT, son club d’origine. A Berkane, l’équipe de la RSB, la nouvelle promue très bien coachée par M. Makhoukh, n’a pas laissé filer l’avantage du parquet pour infliger une première défaite à l’IRT du coach Saïd Soud sur le score de 82-78. La capitale ismaïlienne a, à son tour, abrité le match CODM-ASS. Cette dernière, plus expérimentée dans le circuit de la première division, l’a emporté malgré l’absence de son maître à jouer Mustapha Didouch, suspendu. Score final 54-64.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *